La RTX 3060 a une consommation correcte de 170 W, ce qui permet de ne pas systématiquement lui coller un refroidisseur gigantesque. C'est bien pour ces raisons qu'on trouve des RTX 3060 signées Palit/Gainward et PNY au format mini-ITX, et obéissant aux volontés du caméléon, à savoir 3584 cuda cores et 12 Go de GDDR6 sur bus 192-bit. Dans une tour limitée à 20/25 cm pour l'espace GPU, citons les Raijintek Metis EVO ou les TT Core V1, ces cartes trouveraient facilement leur place. ASUS, à son tour, emboite le pas de ses concurrents, avec la RTX 3060 Phoenix, qui est, à 7 mm près, au format mini-ITX, 17.7 cm contre 17.

 

asus rtx3060 phoenix face

 

Le ventirad avec son moulin unique a une bonne tête, il devrait calmer assez nettement les ardeurs des transistors. Il occupe deux slots, et l'équerre arrière est ajourée sur sa partie supérieure, mais pourvue de trois DisplayPort et un HDMI sur la partie inférieure. En tout cas ASUS a confiance en son joujou et son cooling, puisqu'il permet de l'overclocker de 1777 à 1807 MHz via le soft GPU Tweak. Située entre RTX 2060 SUPER et RTX 2070, mais avec du RT de seconde génération, elle permettra de jouer plus que confortablement en FHD, et devrait se défendre en QHD selon les jeux. Elle a été listée sur un mag suédois à un prix équivalent de 612 $, et là c'est le drame, quand on songe au MSRP de 335 €.

 

asus rtx3060 phoenix dos

 


Un poil avant ?

GALAX et Gainward sortent des BIOS pour activer le Resize BAR sur leurs cartes Ampere

Un peu plus tard ...

Tiger Lake également dans les mains d'Agner Fog : Intel a-t-il tenu ses promesses ?

 ASUS ajoute une référence à sa gamme Phoenix, et c'est la RTX 3060 qui est l'élue. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !