Asus a bossé le style de ses cartes Strix. De pas terribles avec ce design hibou étrange, les cartes sont passées à agréables et agressives. Son haut de gamme actuel, puisqu'il n'y a ni Matrix ni Poséidon en Pascal, est bien la gamme Strix, alors que les gammes inférieures sont représentées par les Dual Fan et Turbo moins attirantes (surtout pour la Turbo à blower plastique). Alors que nous finalisons un article sur les GTX 1070 et 1080 Strix, voici de quoi étudier le comportement de la GTX 1060 6Go, la seule GTX 1060 à avoir 1280 cuda cores et un GP106 complet comparativement à la 3Go.

 

TPU a fait le test de la bête, poussée en sortie de boîte, et refroidie par un DirectCU 3 modifié qui ne se met à mouliner qu'à partir de 60°C. Si on sait qu'on est peu ou prou au niveau d'une GTX 980 de référence, ce genre de carte peut apporter un petit boost de performance, mais pas si important que ça compte-tenu de l'architecture. En tout cas, pour du Full HD en consommant peu, Nvidia a une carte capable de venir embêter la RX 480 qui en version customisée est dans la même tranche tarifaire que la GTX 1060. Chacune a ses avantages et ses inconvénients, et ça se pèse en fonction de l'envie et des croyances de chacun. Est-ce que ce modèle Strix vaut le coup ?

 

asus gtx1060 6go strix

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués

 

Test • GeFORCE GTX 1080 Ti

GP102 un peu moins élitiste !   Début août 2016, NVIDIA commercialisait une nouvelle TITAN X embarquant 12 Go de mémoire et GP102, la grosse puce (gaming)...

 

Test • AMD X370 / RYZEN 7 & 5

Le retour en grâce d'AMD   Le lancement d'une nouvelle architecture CPU n'est pas un événement si courant dans le microcosme hardware contemporain. Il est ...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...