Fort d'une main mise implacable sur plus de 50 % du marché de la production de semiconducteur, le carnet de commandes du fondeur taïwanais comptabiliserait encore à ce jour plus de 500 clients différents, présents partout dans le monde et actifs dans une multitude de domaines différents. Mais sur ces 500, il y a forcément une « élite » qui contribue à chaque fois (beaucoup) plus que les autres aux excellents résultats de TSMC et qui mange plus de wafers que d'autres. Évidemment, c'est une information qui n'est jamais très clairement partagée, mais qu'il serait parfois possible d'estimer plus ou moins justement. On se souvient que Counterpoint avait essayé de le faire pour deviner qui mangera le plus de wafer N7 et N5 de TSMC au cours de l'année, et aujourd'hui, DigiTimes a mis à contribution ses estimations et celles piquées à Bloomberg, afin d'élaborer un classement approximatif des plus gros contributeurs en date (malheureusement, sans que l'on sache exactement quelles périodes ont été prises en compte) aux résultats du fondeur taïwanais ! Le voici :

 

Compagnie/Client2021
1) Apple 25,93 %
2) Mediatek 5,80 %
3) AMD 4,36 %
4) Qualcomm 3,90 %
5) Broadcom 3,77 %
6) NVIDIA 2,83 %
7) Sony 2,54 %
8) Marvell 1,39 %
9) STMicroelectronics 1,38 %
10) Analog Devices 1,06 %
11) Intel 0,84 %

 

Sans surprise, Apple apparait en tête et de très très loin. Quoi de plus normal pour une des entreprises qui ont énormément contribué à propulser TSMC au sommet, et qui profite par conséquent encore aujourd'hui d'un bon nombre de privilèges (lignes de production dédiées, accès aux nouveaux nodes avant les autres...) auprès de son fournisseur de choix et qui est donc généralement toujours en pointe des dernières technologies (qu'il faut évidemment payer) ? En tout cas, on verrait bien mal Apple perdre cette première place de sitôt. Pour l'anecdote, il faut tout de même rappeler que Huawei aurait représenté pas moins de 23 % du revenu de TSCM en 2019, avant que celui-ci fût contraint d'arrêter toute relation avec son client chinois. Loin derrière, Mediatek, puis AMD ferment le podium, deux entreprises qui se sont beaucoup rapprochées ces derniers temps.

 

Qu'AMD se trouve sur le podium n'est pas surprenant non plus. Après tout, TSMC fabrique la quasi-totalité des produits du constructeur, CPU, GPU et SoC sur ses procédés N7 et N6. Et c'est là aussi une situation qui ne devrait pas évoluer de sitôt, même si AMD planifierait de solliciter un peu le concurrent Samsung pour une production limitée de SoC pour Chromebooks. Au contraire, la part d'AMD ne devrait qu'augmenter au fur et à mesure que l'entreprise gagne des parts de marché et qu'elle adopte les dernières technologies, comme le N5 pour ses futurs CPU Zen 4, ou encore dès lors qu'AMD aura pris du poids avec l'absorption de Xilinx. Enfin, se trouver parmi les meilleurs clients de TSMC a ses avantages aussi, comme pouvoir négocier de meilleures conditions pour les contrats et avoir une certaine influence sur le travail en recherche et développement.

 

Qualcomm et NVIDIA se trouvent un peu plus en retrait, respectivement 4e et 6e, bien qu'étant virtuellement de plus grosses entreprises. C'est toutefois parfaitement normal, vu que les deux ont transféré une partie de leurs commandes à Samsung Foundry. Nul doute que la contribution de NVIDIA aux CA de TSMC aurait été beaucoup plus importante si la fabrication des RTX Ampere avait été confiée à TSMC. Néanmoins, cette situation est amenée à changer l'année prochaine, les architectures Hopper et Ada Lovelace devant a priori faire bon usage du N5 du fondeur taiwanais (ce qui n'a pas encore été confirmé) !

 

On terminera par Intel, bon dernier de ce top 11 (estimatif, rappelons-le), ce qui est tout de même un peu surprenant. TSMC fabrique déjà bon nombre de composants pour le fondeur américain, pour l'instant principalement sur des nodes matures. Le N6 de TSMC est également sollicité pour la production des premières Arc Alchemist, sans que l'on sache si cette transaction a bien été prise en compte ici, tandis que le N7 sera utilisé pour certaines tuiles de Ponte Vecchio, mais on imagine qu'il ne s'agira pas là d'une production à très fort volume.

La question maintenant est de savoir ce qu'il adviendra du niveau de contribution d'Intel dans les années à venir et dès lors que l'américain aura recours aux services de TSMC pour des volumes beaucoup plus importants. S'il y a bien une chose que la visite chez TSMC à Taiwan de Pat Gelsinger a plus ou moins permis de mettre en évidence, c'est qu'une collaboration beaucoup plus importante serait bel et bien au programme, particulièrement pour le procédé N3 du fondeur taiwanais. Il se dit d'ailleurs que c'est à partir de ce moment-là qu'Intel deviendrait d'un seul coup le 3e plus gros client de TSMC !

 

tsmc presse wafer thunes cigar cdh


Un poil avant ?

N4X : le 4 nm haute performance de chez TSMC se dévoile

Un peu plus tard ...

Acer prépare un Predator X32 FP, une version plus light du très haut de gamme X32 avec Mini-LED

 Qui d'Apple, d'AMD, de NVIDIA et d'Intel contribuerait le plus au chiffre d'affaires du fondeur taïwanais en ce moment ?  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !