Un gros regain d'infection ces derniers jours, lié principalement au variant Delta du COVID-19, pourrait potentiellement mettre à mal le calendrier de levée des mesures sanitaires et le retour à un niveau de production au maximum des capacités du trio du semiconducteur installé en Malaisie, Infineon Technologies AG, NXP Semiconductors NV et STMicroelectronics NV ! Avec les mesures actuellement en place dans le pays, une usine est forcée de cesser ses opérations jusqu'à 14 jours dès lors que plus de 3 cas consécutifs sont identifiés parmi les employés.

De ce fait, Infineon et STMicroelectronics (et d'autres entreprises) auraient déjà annoncé la fermeture de certaines de leurs installations, en sachant que ces compagnies avaient jusqu'à présent profité d'un traitement de faveur, qui leur avait alors permis de continuer de fonctionner avec 60 % de leur effectif. Par contre, elles ne pourront retourner à 100 % qu'à partir du moment où 80 % des employés seront entièrement vaccinés. Pour les curieux, en date du 23 août, 78,9 % des adultes du pays en sont à leur première dose et 56,9 % ont obtenu la deuxième (voir ici). AMD et Intel opèrent principalement depuis les régions de Penang et Kedah. Infineon est basé à Melaka, NPX à Selangor et STM à Johor.

 

On peut déjà sans mal imaginer les nouvelles conséquences potentielles subséquentes pour un marché du semiconducteur déjà bien en galère, l'industrie malaisienne du semiconducteur s'occupant notamment de plusieurs des toutes dernières étapes de la fabrication de puces, notamment l'emballage. Pour les entreprises, l'impact aussi s'est déjà fait ressentir sur les résultats, parfois à hauteur de plusieurs millions d'euros.

Enfin, Jensen Huang, le PDG de NVIDIA, avait-il déjà cette nouvelle en tête lorsqu'il annonçait que la pénurie allait persister tout au long de 2022 ? Peut-être, peut-être pas. En tout cas, il fait bon de se souvenir que la Malaisie est aussi un lieu de production majeur pour des composants tels que les condensateurs MLCC, qui avaient fait l'objet d'un p'tit drame après le lancement des premières RTX 30, et qui sont aussi utilisés dans de nombreux autres produits embarquant de l'électronique. De là à imaginer que la disponibilité des cartes graphiques pourrait à nouveau en prendre un coup, il n'y a évidemment qu'un pas. Quoi qu'il en soit, il est évident que personne n'est encore sorti de l'auberge...  (Source : Bloomberg, via Tom's)

 

jean michel magasin vide

Quand y'en a plus, y'en a encore moins !


Un poil avant ?

Bon plan • Du mulot de qualité à bon prix. Les G Pro et G502 Ligthspeed à moins de 90 €.

Un peu plus tard ...

Du nouveau Micro-ATX vertical chez SilverStone, l'ALTA G1M

 Une production au ralentie désormais parfois arrêtée, ça ne pourra forcément que laisser des traces ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !