L'autre spécialiste de l'analyse des marchés des technologies, médias et télécommunications a lui aussi publié son dernier rapport d'analyse du marché du semiconducteur pour sa clientèle, histoire de faire le bilan de 2021. Il rejoint celui que Gartner a partagé récemment et il s'agira donc aussi de les comparer. Chez ce dernier, nous avions eu droit à un top 10, mais Counterpoint nous propose aujourd'hui un top 15 - ce qui veut dire que cela fera d'ailleurs plaisir à notre ragoteur Krenian, dont le côté chauvin pourra enfin être flatté par la présence au classement des Européens STMicroelectronics, Infineon et NXP, ceux-ci étant malheureusement en dehors du top 10 !

 

On remarquera que le classement de Counterpoint ne se transpose pas tout à fait avec celui de Gartner, NVIDIA y étant par exemple bien plus haut, tandis que Broadcom et MediaTek sont aussi un peu plus en retrait. Les chiffres du revenu annuel varient aussi pour la majorité des entreprises, parfois juste un peu, parfois vraiment beaucoup, ce qui sous-entend l'usage d'une méthodologie différente chez les deux analystes (ou simplement des erreurs de calcul ?). Malgré tous, le résultat final est plus ou moins identique, de même que l'information qu'on peut en tirer.

 

counterpoint research : top 15 du semiconducteur 2021 [cliquer pour agrandir]

 

Comme chez Gartner, Samsung y apparait au sommet ayant repris la couronne à Intel, dont la croissance de 2020 à 2021 apparait toujours comme étant la plus faible (pour ne pas dire quasi inexistante) parmi toutes les entreprises affichées dans ce classement - globalement dominé par les constructeurs de mémoire ! En effet, pour toutes les autres, c'est systématiquement une croissance à deux chiffres de 21,8 % à 66 % ! Le record de croissance revient d'ailleurs toujours à AMD, suivi par MediaTek, puis NVIDIA. STM, NXP et Infineon n'ont pas été en reste avec plus de 20 % de croissance. Il est intéressant de noter que ce top 15 aurait été la source de pas moins de 76,7 % du revenu de l'industrie du semiconducteur. Le taux d'évolution de celui-ci nous semble néanmoins un peu bizarre et possiblement erroné. 

 

Counterpoint poursuit en affirmant s'attendre comme beaucoup d'autres à ce que l'approvisionnement en semiconducteur reste dans son état actuel au moins jusqu'à la seconde moitié de 2022, mais que celui de certains composants pourrait potentiellement s'améliorer avant la fin de l'année. Des mots qui font écho à ce qu'on a entendu ailleurs déjà. Comme toujours, on espère qu'il y a du vrai là-dedans. Pour terminer, l'analyste explique que la plupart des fondeurs sont optimistes quant à l'avenir et à l'utilisation de leurs usines, quand bien même la demande et l'offre viendraient à se normaliser. Selon eux, Métavers, 5G et automobile devraient assurer une continuité de la croissance pour l'industrie. (Source)


Un poil avant ?

Le Steam Deck se prépare pour sa sortie, le 25 février !

Un peu plus tard ...

Des millions de litres d'eau toxique jetés "par accident" dans l'environnement par un fab de Samsung

Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !