Il ne s'agirait pas d'interpréter la nouvelle comme une interdiction officielle des cryptomonnaies, loin de là, on pourrait même déjà penser que cette initiative pour une surveillance officielle (qui allait tomber tôt ou tard) pourrait au contraire leur être favorable en rendant plus légitime leur usage et ainsi encourager de nouveaux investisseurs (individuels et entreprises) à se lancer sur un actif assaini. Bien entendu, ce serait logiquement la fin de l'anonymat et de la liberté tant vantés par les défenseurs des cryptomonnaies (enfin, pour certaines), mais ce sont deux arguments qui étaient déjà largement débattables et relatifs à ce stade. Ainsi, dans le cadre de la lutte contre les crimes financiers (le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme... Les trucs fourre-tout, quoi), la Commission Européenne a révélé une nouvelle proposition visant à appliquer à l'ensemble du secteur des cryptothunes les mêmes lois qu'au reste des domaines financiers et bancaires.

 

En gros, des amendements ont été portés au texte existant de la régulation 2015/847/EU, y ajoutant des références spécifiques aux cryptoactifs et dont la finalité est d'imposer une traçabilité complète des transferts et des transactions, ce qui permettrait ainsi de prévenir et d'empêcher les opérations illégales. Chaque transfert devra être identifiable individuellement, de même que l'identité (adresse, document officiel, numéro de compte, date de naissance, nom, prénom, etc.) de l'envoyeur et du bénéficiaire, qui devront par ailleurs être enregistrés. Ces obligations de collections d'informations s'imposeront naturellement à tous les prestataires de services, fussent-ils expéditeurs ou bénéficiaires - en somme, le receveur devra s'assurer d'avoir bien reçu toutes ces informations de l'expéditeur.

 

 Bien entendu, une telle législation ne risque pas d'entrer en vigueur du jour au lendemain, puisque chaque État membre et le Parlement Européen devront tout d'abord approuver le texte. Certains estiment que cela pourrait prendre jusqu’à deux ans, ce qui laissera aux utilisateurs de cryptomonnaies le temps de se préparer à la fin relativement imminente de la récréation... (Source)

 

crypto regulation


Un poil avant ?

P5 Plus : Crucial va enfin entrer dans l'ère du SSD PCIe 4.0

Un peu plus tard ...

L'APU 5700G testé, y a bon ?

Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !