La rumeur était donc vraie et la plupart des chiffres qui y étaient avancés aussi ! Samsung Foundry vient de déposer officiellement plusieurs documents auprès de différentes autorités locales américaines dans le cadre de son nouveau « Project Silicon Silver » pour la construction d'une nouvelle usine avancée de production de semiconducteurs aux USA. Une possibilité que le fondeur aurait par ailleurs commencé à explorer seulement très récemment en sondant les États de l'Arizona, New York et Texas, selon un représentant de la ville d'Austin. Samsung y effectue également son lobbying pour obtenir des remises conséquentes d'impôt. Il exigerait un abattement fiscal de 100 % du comté de Travis et 50 % de la ville d'Austin (Texas) sur 20 ans, ce qu'aucune compagnie n'aurait réussi à obtenir jusqu'à présent aux USA. Mais les perspectives économiques alléchantes et l'esprit de compétition entre États pourraient tout à fait aider à convaincre la ville, ainsi que l'État fédéral, comme en atteste le commentaire du PDG du « conseil technologique de la ville d'Austin » : 

 

« As there are other highly competitive markets seeking to win this expansion deal, it is imperative that our state and local governments work together to ensure Austin comes out on top. Not only does this provide 1,800 jobs that will be available to Central Texans of all education and skill levels, this expansion creates an even stronger relationship between Samsung and Austin, a relationship we value immensely. » - Amber Gunst, CEO of the Austin Technology Council.

 

Le premier plan déposé auprès du gouvernement du Texas inclut la construction en partant de zéro d'une nouvelle usine de 650 000 m2 sur le terrain d'environ 25900 ares que Samsung y possède, où se situe déjà son usine américaine S2, qui lui sera donc adjacente, mais les deux usines n'auront aucun bâtiment en commun. Le projet est estimé pour un coût supérieur à 17 milliards de dollars et devrait créer jusqu'à 1800 emplois. Dans cette enveloppe, 5,069 milliards de $ sont prévus pour les bâtiments et l'amélioration de l'infrastructure de sa propriété, ainsi que 9,931 milliards de $ rien que pour les équipements de production. En parallèle, aucune expansion n'est prévue pour l'usine S2, d'où sortent avant tout des semiconducteurs fabriqués sur des procédés de gravure matures — au « mieux » du 14LPP et des dérivés du 11LPP, mais aussi des procédés plus anciens. Depuis plusieurs années, la production exploitant les procédés les plus avancés du fondeur se fait essentiellement de ses usines en Corée du Sud, pour l'instant...

 

La construction est planifiée pour débuter au deuxième trimestre de 2021 et Samsung espère que l'usine sera pleinement opérationnelle au plus tard d'ici le 4e trimestre de 2023 ! Malheureusement, on ne sait pas encore ce que Samsung planifie d'y produire et avec quels procédés, mais l'une des options serait évidemment le futur 3 nm MBCFET du fondeur. Selon de premières estimations à la louche, la future usine de Samsung pourrait avoir une capacité comprise entre 70 000 et 100 000 wafers par mois. Par conséquent, avec le reste des informations disponibles, le projet de Samsung serait un cran au-dessus de celui de 12 milliards de dollars de son concurrent TSMC en Arizona, dont la production initiale de l'usine se fera sur un node 5N (et peut-être N5P et N4) avec une capacité de 20 000 wafers. À savoir que la future fab de Samsung sera entièrement dédiée à la production, aucun travail de recherche et de développement n'y sera effectué.

 

En plus de pouvoir mieux concurrencer TSMC sur les nodes avancés, la présence renforcée de Samsung aux USA lui permettra évidemment aussi de mieux servir ses nombreux clients américains (comme Nvidia, IBM, Qualcomm, Tesla, etc.), tout en profitant des lignes d'approvisionnement et des talents déjà sur place, même s'il faudra pour cela aussi jouer un peu plus des coudes avec Intel, TSMC et GlobalFoundries. Il n'est pas encore clair si Samsung comptera prendre des contrats de production pour l'armée américaine, son usine S2 existante ne possède pas le statut de confiance auprès du département de la défense. En tout cas, on dirait bien que le projet américain de relocaliser la production de semiconducteurs aux pays fonctionne déjà ! (Source : Anandtech)

 

samsung drapeau usa


Un poil avant ?

EVGA nous lâche une SuperNova 1300 M1 pour les mineurs !

Un peu plus tard ...

L'Europe aussi commencerait à faire du pied à Samsung et TSMC pour une usine européenne !

 On connaît enfin les premiers détails du projet d'une nouvelle usine de Samsung aux USA ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 10 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !