Il s’en passe encore des choses outre-Atlantique, du moins dans ce qui nous intéresse, c’est-à-dire le semiconducteur. Ces derniers, tout le monde en a besoin et tout le monde les veux, et point bonus s’ils sont fabriqués à domicile, dans la mesure du possible. Pardi, même l’Europe y songe ! Aux USA, ce n’est toutefois pas une question de partir de presque zéro, le pays compte déjà bon nombre d’usines, mais le pays s’est récemment mis à explorer de nouvelles pistes pour que la part locale de la production de semiconducteur augmente, notamment celle pour les domaines critiques et sensibles, comme l’armée. C’est dans ce contexte que le géant taiwanais TSMC obtiendra son pied-à-terre en Arizona, plus exactement une usine équipée pour le 5 nm, un investissement de 12 milliards de dollars (cofinancés) et dont la construction doit débuter cette année.

 

Mais TSMC ne serait pas seul à s’engager pour l’avenir de la production des futurs nodes avancés aux USA, selon le Wall Street Journal, Samsung également serait sur le coup ! La rumeur dit que le fondeur coréen aurait commencé ses prospections sur le terrain et ses démarchages auprès des autorités fédérales, pour un investissement entre 10 et 17 milliards de dollars pour une nouvelle usine à Austin, au Texas — où Samsung en possède d’ailleurs déjà une. L’investissement créerait notamment 1900 emplois et serait dédié à la production de puces 3 nm dès 2023, précédé du démarrage de l’usine en 2022. Le 3 nm est un procédé déjà en bonne voie chez le coréen et qui devrait tirer parti de transistors MBCFET, au lieu de FinFET.

 

samsung drapeau usa

 

Décidément, que de chamboulement potentiel en perspective pour le marché du semiconducteur. Mais considérant la demande et les besoins sans cesse croissants, une usine en plus ne sera certainement pas de trop. De plus, rappelons qu’Intel ne compte en aucun cas lâcher ses usines et ses procédés maison, mais qu’il a également confirmé par la voix de son futur nouveau PDG qu’il aura de plus en plus recours aux prestations d’autres fondeurs. Coincidence ? En tout cas, il est certain qu’avoir Samsung et TSMC a promixité avec leurs propres lignes de production sur des nodes avancés ne pourra que faciliter les futures collaborations !


Un poil avant ?

Seagate fait le point sur ses disques durs HAMR et Mach.2

Un peu plus tard ...

Des nouvelles officieuses de la RTX 3060

 Après TSMC, au tour de Samsung d'investir lourdement pour la production de semiconducteurs aux USA ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 35 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !