L’initiative européenne pour le calcul à haute performance, EuroHPC, dont l’objectif est de mutualiser les ressources des pays membres pour l’acquisition et le déploiement de superordinateurs, va ajouter une nouvelle supermachine de classe « Green » (classement Top 500 selon l’efficacité énergétique) à son portfolio de 6 machines déjà en construction (Lumi, Leonardo, Meluxina, Vega, Euro_IT4I, et PetaSC, respectivement en Finlande, Italie, Luxembourg, Slovénie, Repubique Tcheque et Bulgarie). La prochaine sera baptisée Deucalion !

Un p'tit nom tiré de la mythologie grecque et d’une fable où Deucalion, fils du Titan Prométhée fut le seul survivant avec sa femme Pronoia/Clymène du déluge décidé par Zeus, et qui reçurent ensuite l’ordre par l’oracle de Thémis de repeupler la terre en jetant derrière eux les pierres de la Terre, pierres qui se transformèrent en femme des mains de Pronoia/Clymène et en homme avec Deucalion. Voilà pour la p’tite histoire, sans lien apparent particulier avec ce nouveau superordinateur européen.

 

eurohpc entete site

 

Suivant un appel d’offres lancé en mars 2020, c’est un contrat de 20 millions d’euros qui a été signé pour une installation au Portugal, au Minho Advanced Computing Centre (MACC) de la Fondation pour la Science et la Technologie (FCT)  portugaise, en étroite collaboration avec la municipalité hôte de Guimarães et l’Université de Minho, dans le cadre d’un plan de relance de 50 millions d’euros pour la cohésion régionale et promouvoir les avancements dans les transitions numériques et vertes. Au travers de ses différents organismes, l’Union européenne y participera directement à hauteur de 7 millions d’euros. La mise en service de Deucalion est vaguement planifiée pour les premiers mois de 2022.

 

Quel hardware ? C’est l’offre de Fujitsu qui a été sélectionnée, Deucalion fusionnera ainsi 500 nodes d’Atos Bull Sequena avec des processeurs AMD EPYC (pour les partitions x86) et 1632 nodes avec le fameux A64FX (pour les partitions ARM) de Fujitsu. Ce dernier est un CPU de 48 coeurs basé sur une technologie ARM et qui équipe actuellement le Fugaku, superordinateur le plus rapide au monde sur la première place du podium du Top 500 depuis juin 2020 et installé à Kobe, au Japon. Jusqu’à 2,8 fois plus rapide, le Fugaku devance d’assez loin l’ancien numéro 1, Summit, aujourd’hui sur la deuxième marche du podium. Malgré sa puissance, preuve de l’efficacité énergétique de son hardware, le Fugaku est également classé 10e dans le Top500 Green !

Comme accélérateur, ce sera du GPU Ampere de chez Nvidia, mais il n’est pas précisé lequel parmi les options disponibles, l’A100 ou l’A40. Le stockage sera assuré par 430 To de SSD NVMe « haute performance » et 10,6 Po de partition de système de fichier parallèle « haute performance ». Avec cet ensemble, Deucalion sera capable de fournir jusqu’à 7,22 pétaflops en soutenu et jusqu’à 10 pétaflops en pointe, ce qui devrait placer la machine quelque part entre la 30e et la 50e place du Top500 actuel des superordinateurs.

 

À quoi servira-t-il ? Principalement pour faire progresser la R&D dans les domaines des technologies « vertes », l’innovation pharmaceutique et la météorologie. Par conséquent, il contribuera également au développement des applications industrielles dans de nombreux domaines, comme la conception de médicaments et de matériaux, la bio-ingénierie et les systèmes énergétiques respectueux du climat.

Par ailleurs, l’EuroHPC prévoit déjà d’acquérir un autre supercalculateur préexaflopique en Espagne au cours de 2021, alors que la Commission européenne propose en parallèle d’augmenter l’enveloppe allouée à la prochaine génération de supercalculateurs et de technologies quantiques de 8 milliards d’euros ! Pour l’anecdote, n’oublions pas non plus les 145 milliards d’euros proposés fin 2020 pour un 2 nm made in Europe... Ça bouge !

 


Un poil avant ?

Huntsman V2 Analog, ou la transcendance des interrupteurs optiques de Razer

Un peu plus tard ...

Thunderbolt 4 & USB4 pour le nouveau dock de luxe à tout faire de Razer

 La 7e machine de l'initiative EuroHPC se confirme, avec la participation de Fujitsu pour un superordinateur au Portugal ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !