Même s'il s'est fortement démocratisé ces dernières années, l'accès à internet resterait encore un luxe pour beaucoup, avec des disparités assez marquées entre les différentes régions du globe, mais surtout aussi entre les zones urbaines et rurales de chacune de ces régions. C'est en tout cas ce que suggère le nouveau rapport de l'UIT, ou l'Union Internationale des Télécommunications - une agence des Nations Unies basée à Genève et qui compte 193 états membres et 700 acteurs du secteur. Pour la p'tite histoire, il s'agit de l'une des plus anciennes organisations intergouvernementales au monde, elle avait été fondée en 1865 en tant que l'Union Internationale du Télégraphe. Aujourd'hui, elle est notamment chargée de la réglementation (normes, informations techniques, etc.) et de la planification des télécommunications dans le monde.

 

Premier graphique, celui de l'accès à internet tout court. Au niveau mondial, on constate un fossé toujours relativement important entre zones rurales et urbaines, une différence particulièrement présente dans les pays émergents, où les zones urbaines sont - assez logiquement - généralement favorisées, puisque centre de leur croissance économique. Un décalage moins présent dans les pays les plus développés, mais toujours existant. À ce jeu, on constate que l'Europe est bonne élève et offre la meilleure couverture pour sa population, dans les villes, ou en-dehors. En ce qui nous concerne, on rappelle que la France a l'ambition d'être fibrée à 100 % d'ici 2025, et il en va certainement plus ou moins de même chez nos voisins. L'Afrique reste le continent le moins connecté, mais ce qui en fait aussi une terre d'opportunité et une source de croissance ne demandant qu'à être exploitée par les acteurs de l'infrastructure de télécommunication. 

 

Deuxième graphique, l'accès à un ordinateur. Dans l'ensemble, la relation entre équipement et accès à internet est assez visible dans les différentes zones, l'Europe en tête et on trouve toujours des écarts plus ou moins importants entre les régions rurales et urbaines.

 

L'accès à internet, dans le monde [cliquer pour agrandir]

 

On arrive ensuite à la couverture en réseau mobile. L'UIT estime une couverture de la 4G à presque 85 %, une évolution de 1,3 % par rapport à 2019 et une croissance qui n'est évidemment plus aussi rapide qu'avant, et 93 % de la planète aura donc désormais au moins accès à la 3G d'ici la fin de l'année, soit seulement +0,5 % par rapport à 2019. À ce jeu, l'Europe est aussi en tête, mais suivie de très près par la région Asie-Pacifique. Fin 2020, environ 97 % des zones développées auront accès à la 4G. On est évidemment déjà bien curieux de voir quelle sera la vitesse de pénétration de la 5G, ici et ailleurs !

À noter que pour la première fois, le nombre d'abonnements mobiles aurait enregistré une baisse en passant de 108 à 105 abonnements par 100 habitants en 2020, une tendance menée par les zones en développement, mais dont la cause exacte n'est pas connue.

 

La Couverture Reseau mobile [cliquer pour agrandir]

 

Envie de plus de lecture, pour connaître les usages en fonction de l'âge et du sexe ? Par ici pour le rapport 2020 entier de l'UIT.

 

Enfin, pour conclure, une carte du monde affichant le prix moyen d'une connexion internet (terrestre) de 10 Mb/s dans chaque pays. Une carte créée par NetCredit (un prêteur en ligne situé à Chicago, US) et exploitant des données obtenues auprès de la Banque Mondiale et Cable.co.uk en août dernier. On remarque que les zones les moins chères sont également souvent celles avec le meilleur taux de couverture de sa population avec un accès à internet, et par extension cela concerne avant tout les pays les plus développés. L'Europe est l'une des zones où les prix moyens des 10 Mb/s sont souvent parmi les plus accessibles, tandis qu'ils arrivent à se faire payer assez chèrement dans les régions en développement. En tout cas, les disparités sont assez folles, même au sein d'une même zone géographique, et les extrêmes aussi : 1,33 $ / 10 Mb/s en Roumanie pour le prix moyen le plus bas, tandis que le plus haut est de 37 686 $ / 10 Mb/s au Yémen... On vous laisse découvrir le reste (en cliquant sur l'image, of course) !

 

Prix moyen / 10Mo/s [cliquer pour agrandir]


Un poil avant ?

Des drivers graphiques Adrenalin 20.11.3

Un peu plus tard ...

Toshiba investirait gros pour booster sa production de semiconducteurs

 L'Union Internationale des Télécommunications nous partage ses derniers chiffres sur l'accès à internet et la couverture réseau pour le monde entier ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 16 ragots
Les ragots sont actuellement
c'est un test en fait.ouverts aux ragoteurs logués