Voilà une chose qui risque de faire mal au géant Intel. Habitué à son monopole sur les processeurs, il se trouve qu'un de ses gros clients professionnels, Microsoft, lui tourne le dos au profit de puces ARM pour les serveurs animant son Azure Cloud. C'est Qualcomm qui viendra placer ses puces Centriq 2400 gravées en 10nm (dont on parlait en décembre) dans ses serveurs Qualcomm Centriq 2400 Open Compute Motherboard basés sur la dernière version du projet Olympus de Microsoft.

 

Lors de l'Open Compute Project (OCP) Summit 2017, Qualcomm a fait une démonstration de Windows Server tournant sous Centriq 2400 pour l'usage exclusif et en interne de Microsoft. Avec les Centriq 2400, on est sur du processeur Falkor pour serveur à 48 coeurs ARMv8, spécialement conçu pour répondre aux besoins des centres de données (Data Center). Comme Anand Chandrasekher, responsable de Qualcomm Datacenter Technologies et ancien de la branche mobile d'Intel, l'avait fait remarquer l'année dernière, ce sont les technologies pour mobile qui commencent à dicter l'évolution d'autres segments, nos bons vieux CPU ayant peut-être pris trop leurs aises par manque de concurrence.

 

qualcomm centriq 2400

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 9 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !