En janvier, on découvrait que Toshiba n'était pas à la fête et qu'elle pourrait scinder ses actifs (surtout dans la conception de semiconducteurs) pour s'assurer de rapidement rentrer de l'argent pour payer ses dettes. L'estimation était à $2,5 milliards nécessaires pour que la firme se tire d'épaisseur, mais il semblerait que son équipe comptable ait encore une fois fait quelques erreurs de calcul et que la douloureuse soit plus piquante que prévue.

 

Suite à de gros problèmes de finances dans sa branche nucléaire (oui, Toshiba touche à tout) et à des erreurs de pronostics et de délais accumulés suite à la catastrophe de Fukushima, les $2,5 milliards estimés sont loin d'être suffisants pour redresser la barre et la firme a maintenant besoin de rapidement trouver $6,5 milliards. Sa branche NAND lui offrant 80% de ses bénéfices d'exploitation, c'est cette dernière qui serait en partie vendue, mais à hauteur de 60% au lieu des 20% dont il était précédemment question.

 

Western Digital étant le partenaire officiel de Toshiba sur ce marché (grâce au rachat de SanDisk et à la construction d'une énorme usine de semiconducteurs), la firme souhaite aider en récupérant ce qui est à prendre, mais Toshiba semble ouverte à toute proposition, de peur qu'un rachat par Western Digital n'ouvre de longues procédures d'approbation pour vérifier que l'équilibre du marché n'en est pas modifié. SK Hynix et Micron pourraient eux aussi être intéressés, tout comme Seagate qui peine à rejoindre le sérail des concepteurs de SSD, mais chaque acteur du milieu créera le même problème d'étude nécessaire du marché. Toshiba ayant besoin que les choses se fassent vite, elle pourrait se tourner vers Tsinghua Unigroup (branche de la Tsinghua University du gouvernement chinois) qui a largement investi sur le marché de la NAND ces derniers temps, sans pour autant proposer de produits finis par manque de compétences en la matière. Qui sauvera Toshiba de la noyade en s'offrant l'opportunité de devenir un gros acteur du monde des SSD ? On devrait le savoir avant le second semestre 2017. (source : Tom's Hardware)

 

toshiba logo2

 Ça va mal pour le géant qui a mal géré son budget et en paie maintenant très largement le prix. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !