• performances

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant via logiciel la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

 

Nous l'attendions de pied ferme ici, et le MasterAir MA612 Stealth s'en sort honorablement sur notre plateforme. Les performances ne sont pas les meilleures, mais le nouveau réussi à se joindre à certains modèles double tours. On voit tout de même que le Dark Rock Slim (140 mm) lui tient tête sur la plateforme de 95 W. La régulation permet au modèle Cooler Master de grimper dans la hiérarchie et prendre un bon avantage sur certains concurrents plus gros. Sur ce premier test, le MA612 Stealth se montre à l'aise à basse vitesse.
Avec 140W sous les caloducs, nous remarquons que le MA612 Stealth reste à l'aise à basse vitesse. Il délivre tout son potentiel jusqu'à 75 % de la vitesse de ses ventilateurs. Au-delà, aucun gain significatif n'est relevé. Le modèle reste dans la moitié supérieure de notre classement et se paiera même les plus gros Noctua à vitesse réduite.

 

Toute la force du MasterAir MA612 Stealth réside donc dans sa capacité à bien gérer l'évacuation de la chaleur à faible vitesse, reste à voir l'impact sur nos oreilles lors du relevé des nuisances sonores.

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

Le prochain exercice nous permet de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Voici la référence testée ce jour face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le modèle testé aujourd'hui face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

 

La comparaison Air/Watercooling ne laisse pas de chance à notre Cooler Master, et réduira l'écart à faible vitesse comme nous l'avons vu précédemment.



Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !