• Performances brutes

Cette première partie consiste à tester la ventilation livrée d'origine avec l'Hyper 612S et ce, dans ses deux modes de fonctionnement. Dans cette épreuve le ventirad Cooler Master sera comparé à notre loyal Noctua NH-U12P de référence. Ensuite nous procéderons au relevé des nuisances sonores.

 perf_amd1.png perf_intel1.png

perf_amd2.pngperf_intel2.png

 

La première série de mesures nous montre un Hyper 612S un cran meilleur que le Noctua de référence, à condition de laisser le ventilateur s'exprimer à fond. L'écart est de 3°C sur AMD et 2°C sur Intel en faveur du Cooler Master. Par contre une fois connecté à l'aide de l'adaptateur 900tpm, les performances s'effondrent complètement et frôlent la zone rouge. Nous enregistrons +11°C en charge sur notre Phenom II et une différence de 16°C sur l'i7, par rapport aux relevés à 1300tpm. Une baisse de performance notable, qui met en évidence les lacunes de l'Hyper 612.

 

Les nuisances sonores relevées sont excellentes. Nous notons 49 dBA à 12V (relevé à 5cm du ventirad rappelez-vous) et 40dBA une fois l'adaptateur 900tpm en place. Autan dire que le ventirad Cooler Master, en conditions normales d'utilisation (boitier fermé, sous un bureau) sera parfaitement discret même à pleine vitesse.

 

• Performances à ventilation égale

Nous utilisons pour cet exercice le bon vieux Noctua NF-P12, dans ses trois modes de fonctionnement (12V, LNA et ULNA), afin de mettre en évidence les qualités du radiateur. voici les résultats obtenus :

perf_amd3.pngperf_intel3.png

 

Ainsi équipé, l'Hyper 612 se montre plus performant en charge qu'avec sont ventilateur d'origine, tout du moins sur AMD. Nous constatons un gain de 1°C à 12V en charge alors qu'on prend 3°C au repos. Sur l'i7, si le score est le même en charge à 12V, c'est sur la température au repos que nous gagnons un précieux degré.

 

Avec l'adaptateur LNA, qui pour rappel bride le NF-P12 à 1100tpm, nous restons dans un seuil acceptable sur AMD avec 59°C relevés, alors que l'i7 taquinera la zone rouge une fois de plus avec 82°C enregistrés.

 

L'utilisation de l'adaptateur LNA est intéressante puisque le NF-P12 tourne alors à 900 tours. Dans ces conditions nous observons un gain en charge sur plateforme AMD, avec 63°C enregistrés, soit 3°C de mieux qu'avec le ventilateur d'origine. Par contre ce dernier fait toujours mieux en charge. Sur notre i7, l'Hyper 612 a toujours un peu de mal et concède 1°C de plus une fois équipé du ventilateur Noctua. En le comparant au ventirad de référence, Cooler Master fait mieux sur AMD alors que les relevés sont moins bons sur Intel une fois régulé.

 

• Performances en semi-passif

Pour cet exercice, le plus éprouvant, nous supprimons la ventilation directe de nos ventirads et nous n'utilisons qu'un seul 120mm, un NF-P12, en mode LNA (9v), placé en extraction au niveau du back panel de nos cartes mères.

perf_amd4.png perf_intel4.png

 

Dans cet exercice on pourrait s'attendre à un échec en bon et due forme. Il n'en est rien! L'hyper 612 parvient à contenir tant bien que mal la fougue de nos processeurs sans pour autant exceller. Nous relevons 50°C au repos sur le Phenom II et 58°C sur l'Intel.

 

Une fois la température critique atteinte et après les 5 minutes de repos imparties, on parvient quasiment à atteindre la température de départ sur le Phenom II, et nous relevons 63°C sur l'i7 860. Les résultats sont donc mitigés selon la plateforme utilisée et l'Hyper 612S fera parfois mieux, parfois moins bien que notre référence qui n'était déjà pas à son aise.



Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !