• En boite... This is the rythm of the nightttt, Oh yeah !

Pour cette seconde phase de test, nous plaçons les kits dans un boitier Fractal Design Define R3 dont la ventilation a été renforcée par un second ventilateur de 120 sur l'avant, un sur la porte latérale et un sur le dessus. Afin de satisfaire votre appétit de curiosité, nous testons les kits de watercooling selon deux modes de fonctionnement : en extraction (le flux d'air allant de l'intérieur vers l'extérieur du boîtier), puis en aspiration (flux de l'extérieur vers l'intérieur de la tour), ce dernier étant généralement le mode préconisé par les constructeurs.

La plateforme utilisée pour cette phase est la plateforme LGA 1155 que vous connaissez bien si vous nous lisez régulièrement. Notez par contre l'absence du kit CoolIT sur cette partie. En effet, les heures de tests auront eu raison de la carte mère avant même que nous puissions le tester. Nous inclurons rapidement ce modèle au test dans une mise à jour. Trêve de blabla, voyons de quoi sont capables nos modèles :

 

configuration montée en extractionconfiguration montée en aspiration

h2o extractionh2o aspiration

 

Sur sa documentation, Antec préconise d'installer ses kits en extraction de l'air. Nous constatons au premier coup d'oeil que les performances sont meilleures... en aspiration ! Dans le sens préconisé (extraction), le H2O 920 est devant le H70 de Corsair. Le petit modèle de chez Antec est largué, affichant 10°C de plus que le 920 en 12V.

 

• Changement de la ventilation

Pour cette partie nous remplaçons la ventilation prévue d'origine par des Noctua NF-P12 puis des Noiseblocker M12-S3HS. Comme indiqué dans le protocole, plusieurs solutions seront testées selon que le kit est livré avec un ou deux ventilateurs d'origine. Voici les résultats obtenus en aspiration et en extraction :

 

h2o + nf-p12 extractionh+nf-p12 aspiration

 

Dans la première situation, sens préconisé par le fabricant, le H20 620 frôle la zone critique avec un seul Noctua. En Push/Pull son cas s'améliore en égalant le H70 et en ne concédant qu'un degré au H2O 920.

 

Comme précédemment les performances sont meilleures lorsque l'air est aspiré à travers le radiateur, dès lors que la ventilation souffle à pleins poumons. Comme vous le constatez, seul le cas du H2O 620 équipé d'un Noctua s'en sort mieux une fois la vitesse de rotation modérée. Hormis cela, nos deux protagonistes sont au coude à coude avec un avantage de 1°C en 12V et 3°C en 9V en faveur du H2O 920. Le H70 n'est pas en reste puisqu'il reste en embuscade, talonnant le gros Antec, mais restant plus performant que le 620.

 

Installons maintenant les Noisblocker. Les 124 m3 d'air brassé par ces modèles devraient offrir un gain de performances par rapport au Noctua. Voyons ce qu'il en est :

 

h2o+m12p extractionh2o+m12 aspiration

 

La constatation faite précédemment se confirme ici : on obtient de meilleures performances en 12V lorsque l'air est propulsé vers l'intérieur du boîtier. Les performances générales sont aussi meilleures qu'avec les NF-P12 mais restent tout de même un peu en dessous de ce que nous obtenons avec la ventilation d'origine. Le H2O 620 profite d'une meilleure aération en extraction et gagne 6°C en charge avec un seul Noiseblocker en 9V.



Les 75 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !