• Le sandwich level 20 rgb décortiqué

Désassembler le Level 20 ne présente aucune difficulté particulière, il faut compter avec une dizaine de vis essentiellement située au dos du clavier (comme d'habitude quelques-unes se trouvent sous les bandes en caoutchouc), ce qui implique aussi que tous les pas de vis se trouvent sur la plaque en aluminium. Mais avant de démonter le bouzin, voici la trombine de face du clavier sans ses capuchons. Rien d’extraordinairement différent, on reconnaît bien le profil des interrupteurs Cherry MX. Au cas où la question se posait, les MX Speed RGB Silver sont parfaitement identiques aux MX Speed Silver, si ce n'est que le boîtier des premiers est (logiquement) transparent, au lieu de noir pour les seconds. Le Level 20 RGB utilise des tiges en aluminium pour le maintien des grandes touches, mais celles-ci ne se font pas tant remarquer, ce qui n'est pas toujours le cas chez tous les constructeurs où ces tiges peuvent parfois avoir un peu trop de jeu et rendre l'activation de la touche un peu bruyante.

 

thermaltake level 20 rgb titanium edition [cliquer pour agrandir]

 À pwàl (RGB ON) dans un sens...

 

thermaltake level 20 rgb titanium edition [cliquer pour agrandir]

...et dans l'autre.

 

La qualité de l'assemblage laisse une assez bonne impression, la quantité de vis est suffisante, le clavier parait bel et bien solide et la qualité des matériaux semble bonne. Le clavier se laisse démonter très facilement sans problème une fois toutes les vis retirées, puisqu’absolument aucun autre artifice ne tient les 3 morceaux attachés ensemble. Une fois ouvert, on découvre le PCB principal, très propre dans sa robe blanche, complétée par deux autres portions individuelles de PCB; l'une accueillant le port USB et audio 3,5 mm, et l'autre les touches supplémentaires, dont les contrôles multimédias. Le PCB et la coque en métal sont évidemment solidaires, il ne serait que difficilement possible de les séparer, et le diffuseur n'est ni plus ni moins qu'un gros morceau de plastique plutôt épais. Thermaltake n'a pas utilisé de colle ni de vis pour ancrer le câble USB d'une part ou de l'autre, celui-ci est donc assez aisément remplaçable. Cela dit, le câble d'origine est bien épais, plutôt rigide et assez lourd - forcément puisqu'il s'agit d'un câblage 3 en 1. Sa longueur totale est de 1,80 m, dont 30 cm sont laissés pour chaque connecteur depuis le répartiteur vers le PC.

 

thermaltake level 20 rgb titanium edition [cliquer pour agrandir]

 Beaucoup de plastique et LEDs, quelques vis et du métal.

 

• FAIRE MUMUSE (ou pas) SOUS Windows

Ah, le software, l'épine dans le pied de nombreux constructeurs avec des usines à gaz. Qu'est-ce que ça donne chez TT ? Tout d'abord, il faut distinguer (au moins) 4 applications : TT RGB Plus - l'écosystème de base, indispensable pour synchroniser les loupiottes avec la totalité du catalogue TT RGB Plus (ventilateur, etc.) de Thermaltake, mais dispensable si vous n'en avez pas -, TT iTake Engine - le logiciel prévu pour le contrôle, la synchronisation avec d'autres périphériques iTake / RGB Plus et la personnalisation du clavier depuis le PC -, et TT iTake et TT RGB Plus sur Smartphone - grosso modo la même chose respectivement que les versions desktop, mais depuis votre téléphone. La fonction vocale avec Alexa n'a pas pu être testée, puisqu'elle nécessite au moins un autre périphérique TT RGB Plus pour fonctionner, il s'agit de toute façon d'une fonctionnalité gadget dont on se demande toujours encore quelle en est vraiment la pertinence, autre que de collecter encore plus de données... Plus en détail, voilà ce que ça peut donner sur votre machine en termes d'utilisation espace disque, de mémoire et du CPU. Dans l'ensemble c'est correct, on a franchement vu pire.

 

Logiciel TTTT iTake EngineTT RGB PlusTT iTake AndroidTT RGB PLUS ANDROID
Taille installateur 36,5 Mo 35,9 Mo 6,96 Mo 2,49 Mo
Taille après installation 61,9 Mo 80,5 Mo 374 Mo 6,44 Mo

Consommation CPU

App ouverte / réduite

(avec i9-9900K)

~10 % / ~0,2 % ~ 0,9 %/ ~0,2 % N/A N/A

Consommation mémoire

App ouverte / réduite

~40 Mo / ~33,6 Mo ~22 Mo / ~13,8 Mo N/A N/A
Nombre de services/tâches 1 1 N/A N/A
Qualité perçue de l'interface Correcte, mais quelques lenteurs Une vieillerie Correcte N'a pas pu être testé
Dernière màj 25/09/2019 13/11/2019 28/01/2019 10/05/2019

 

Notez que le programme peut parfois planter si vous lui en envoyez trop dans la figure, par exemple en enchaînant les différents effets lumineux. De surcroît, il a fallut redémarrer la machine pour que le programme accepte de s'ouvrir à nouveau, malgré le fait qu'il soit actif et bien visible dans le gestionnaire des tâches et la barre de notification, il ne voulait plus rien savoir...Était-ce lié à notre machine ? Difficile à dire. Malheureusement, il n'est pas non plus rare que l'optimisation de ce genre de logiciel puisse effectivement laisser à désirer, ce qui semblait bien être le cas ici...

 

thermaltake level 20 rgb titanium customisation touches t [cliquer pour agrandir]thermaltake level 20 rgb titanium customisation touches t [cliquer pour agrandir]

 

L'interface d'iTake a au moins le mérite d'être relativement simple sans une multitude de sous-menus cachés ici et là. Ainsi, sur la page principale seront affichés les onglets des périphériques TT compatibles connectés, les raccourcis pour les différents profils (jusqu'à 6, tous sont modifiables) et paramètres de personnalisation. C'est ici aussi que pourra s'effectuer la personnalisation individuelle de chaque touche du clavier et lui assigner une fonction différente, fût-elle multimédia, le lancement d'un programme, un macro, un profil de jeu, ou sa désactivation pure et simple.

La page suivante donne accès aux macros et à leur enregistrement aux p'tits oignons; vous pouvez également importer et exporter des profils. En tout, ce sont 15 profils macros qui peuvent ainsi être créées et enregistrées, ce qui devrait largement suffire.

 

thermaltake level 20 rgb titanium customisation rgb t [cliquer pour agrandir]thermaltake level 20 rgb titanium customisation rgb t [cliquer pour agrandir]

 

La section loupiotte est aussi touffue qu'une autre, d'autant plus que le Level 20 RGB a une zone RGB que les autres n'ont pas ! Tout est contrôlable et personnalisable individuellement, touche par touche, ou zone par zone comme vous l'entendez, ainsi que la luminosité et vitesse de défilement. La prise en main de l'interface de gestion des luminaires, simple en apparence, demande ici tout de même un petit temps d'adaptation et pour savoir précisément comment s'opère chaque élément. TT propose en tout 11 effets pour les touches du clavier, 12 pour son contour, et 2 modes communs "musique" et "température"; il n'est pas possible d'en créer des nouveaux, mais ce qui est proposé sera déjà plus que suffisant à la majorité d'entre nous. L'onglet TT Sync, vide dans notre cas, permettra comme son nom l'indique de synchroniser les effets entre les autres périphériques compatibles et qui seront affichés ici le cas échéant.

Enfin, les paramètres généraux de l'application sont réduits à la sélection de la langue, des raccourcis vers les réseaux sociaux, le login pour Amazon Alexa ou encore l'activation de Razer Chroma en bêta; on aurait par exemple aimé une option pour limiter la télémétrie, en sachant toutefois que NetLimiter n'a relevé aucune communication notable en temps normal, ni iTake ni RGB Plus ne semblent être particulièrement bavards, et c'est tant mieux. M'enfin, rappelons que de nombreux réglages peuvent déjà être effectués directement avec les raccourcis distribués sur le clavier sans avoir à recourir à un logiciel, il serait donc parfaitement possible (et légitime) de vouloir s'en passer.

 

Et la concurrence ?

À 159,90 €, autant dire que le Level 20 RGB est positionné dans une zone bien remplie et très concurrentielle, il y en pas mal rien que parmi les claviers que nous avons testés ici même au Comptoir : par exemple le TUF Gaming K7 d'ASUS (130 €) et le ROG Strix Flare du même constructeur (160 €), le SK650 de Cooler Master (130 €), le K70 RGB MK.2 de Corsair (160 €), le G815 de Logitech (185€, la version filaire du G915 testé ici)  et bien sûr le Vulcan 120 AIMO de Roccat (140 €) ! Évidemment, tous ont leur propre argument à proposer en termes d'esthétique et selon le type d'interrupteur recherché, dont un repose-poignet pour la majorité d'entre eux. Le Level 20 RGB est tellement épais qu'un repose-poignet s’avérera assez rapidement indispensable, un ensemble pour lequel il faudra donc dépenser un peu plus de 180 €, ce qui commence à faire une sacrée somme, justifiable ou non en fonction des critères, mais n'est aussi ni plus ni moins le tarif du K95 RGB Platinum avec MX Speed Silver de Corsair. Le WR1 Keyboard Wrist Reste semble être disponible pour l'instant uniquement auprès de TT Premium, ici via son site européen

 

Voilà, l'heure est arrivée de la boucler le test du clavier-sandwich RGB de Thermaltake, ou TT pour les intimes. Petit rappel des "défauts" relevés : pas de touches supplémentaires, capuchons en ABS, une molette du volume un  peu petite (mais existante), le bruit de rebondissement du ressort des interrupteurs, ses mensurations, son épaisseur et  l'élévation trop importante des touches - un défaut accentué par l'absence de repose-poignet et qui sera donc un complément quasi-indispensable pour vraiment apprécier le clavier.
Enfin, ses points "positifs" : la solidité et la qualité perçue des matériaux, des MX Speed RGB Silver bien nerveux et subjectivement agréables (merci Cherry), la présence des raccourcis fonctions et multimédias (dont le contrôle du volume), les touches personnalisables individuellement, un logiciel TT iTake relativement léger (mais parfois un peu bancal et bouffe quand même beaucoup le CPU à l'usage) et pas trop usine à gaz, et bien sûr la surdose de RGB (oui, c'est débattable, mais comme tout peut être éteint, ça restera un bonus).
 comptoir 4stars

En somme, considérez la note du Level 20 RGB Titanium comme un 3,5 / 5 plutôt qu'un 4 ou qu'un 3 - qu'on aurait estimé un peu dur pour l'occasion. Le clavier n'est pas mauvais ni excessivement cher par rapport à la concurrence, loin de là. Il est complet, assez bien fini et fera le travail aussi bien qu'un autre équipé de Cherry MX identiques, mais devrait avant-tout séduire ceux qui veulent un gros morceau solide, lourd, et de préférence pleinement RGB-isé pour leur bureau, et accessoirement qui possèdent deux grosses paluches faisant office de mains, à défaut d'avoir un repose-poignet !

 



Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !