• Verdict

mini die 3990xNous voici parvenus au terme de ce dossier, et le moins que l'on puisse dire est bien qu'AMD domine de la tête et des épaules le marché actuel du microprocesseur. Si les Threadripper 3960X et 3970X avaient déjà largement sonné le glas de l'offre Intel sur le segment HEDT, le 3990X finit de clouer le cercueil. Alors bien entendu, ce processeur n'est ni nécessaire ni pertinent pour la grande majorité des utilisateurs, il n'en reste pas moins que la démonstration de force est une nouvelle fois impressionnante. On peut donc voir cela comme une vitrine technologique qui ne s'adressera qu'à une toute petite niche d'utilisateurs, ayant des moyens conséquents et des besoins spécifiques. Car c'est bien là que se situe le talon d’Achille de ce processeur, même s'il n'en est pas le seul responsable. En effet, il s'avère clairement en avance sur l'offre logicielle à disposition, et au final très peu d'applications sont en mesure de tirer parti d'une telle débauche de parallélisme. S'il ne fait aucun doute que toutes les tâches ne sont pas forcément adaptées à une parallélisation conséquente, on peut toutefois espérer du mieux pour le futur, comme ce fut le cas à chaque nouvel accroissement du nombre de cœurs. À l'heure actuelle, les tâches de création / rendu 3D sont les plus à même de profiter sans attendre, de ce monstre à 64 cœurs. Si ce terme est souvent galvaudé, car utilisé à tort et à travers, il sied parfaitement au nouveau venu. Malgré la remarque précédente concernant sa sous-utilisation du fait de l'écosystème logiciel actuel, il n'en demeure pas moins le processeur le plus rapide disponible à l'heure actuelle sur une plateforme grand public. De quoi parachever l'offre des rouges au sommet de la gamme Zen 2, reste maintenant à compléter cette dernière par le bas, avec des APU de nouvelle génération attendus de pied ferme par beaucoup, et ce malgré la déception de certains quant à l'absence de RDNA.

 

En résumé, le Threadripper 3990X est sans aucune contestation possible le processeur le plus rapide disponible sur plateforme grand public. Son tarif est fixé officiellement à 3990 $, poussant à se demander si AMD n'a pas souhaité jouer avec sa dénomination, le rendant inaccessible à la plupart. Toutefois, son utilité trop limitée pour un usage conventionnel devrait limiter au maximum les éventuels déçus, dont les finances ne leur permettraient pas d'acquérir un tel processeur. En effet, à moins d'être un utilisateur intensif d'outils de création et rendu 3D, rien ne justifie le surcoût par rapport à un 3970X par exemple.

Mais AMD ne s'en cache pas, le coût de production d'un tel processeur employant pas moins de 8 CCD complets gravés en 7 nm, en sus d'un cIOD plutôt imposant (gravé en 12 nm), ne permet pas de le vendre à prix d'appel. Il s'agit avant tout pour le concepteur de CPU, de faire étalage de son niveau technologique en poussant son avantage face à son concurrent de toujours, au niveau des performances. La démonstration est indubitablement une franche réussite, reste à voir si AMD en tirera bénéfice au niveau de son image de marque, lui permettant de conquérir de nouvelles parts de marché, amplement méritées.    

noctua 40 asus 40 bequiet 40 amd 40 intel 40 Logo G.Skill

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition des éléments de test.

 



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 65 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !