• Présentation et layout

ASRock Z170 Gaming-ITX/ac [cliquer pour agrandir]

 

ASRock Fatal1ty Z170 Gaming-ITX/ac
Socket, chipset LGA 1151, Intel Z170
Mémoire 2 Slots DDR4, Max 32Go, DDR4-4000+(OC)
Slots d'extension 1x PCIe 3.0 x16
SATA 6x SATA 6 Gb/
1x SATA Express
1x M.2 (32Gb/s et 6Gb/s)
LAN Intel I219V
Audio Puce Realtek ALC1150
Ports USB 6x USB3.0 natifs, 5x arrière, 1x interne (2 ports).
2x USB3.1 (type-A et C) ASMedia à l'arrière
1x embase USB2.0 interne (2 ports)
Sorties vidéo 2 x HDMI, 1 x DisplayPort 1.2
Bundle Manuel, DVD, 2 x SATA, I/O, antenne WIFI

Esthétiquement, c'est plutôt sobre. On retrouve le noir et rouge de la gamme Fatal1ty, un teint pour le moins fréquent sur le matériel gamer, parce que c'est bien connu, quand c'est rouge, ça va plus vite. Les heatspreaders qui recouvrent les phases d'alimentation du CPU et le chipset sont sans fioriture, mais font correctement le job.

 

Format mini-ITX oblige, seulement deux slots pour la mémoire et un port PCIe 3.0 sont présents. Exit donc le SLI, le CrossFire et l'ajout de carte fille. Le port M.2 a été placé sur la face arrière comme souvent sur ce format, il faudra donc démonter la carte de son support pour y accéder.

 

L'étage d'alimentation est composé de huit phases pour le CPU et une pour la mémoire. L'audio est confié à une puce Realtek ALC1150 accompagnée par des condensateurs de chez ELNA. La connexion au réseau se fait via un module Intel I219V, du grand classique dans cette gamme de produits.

 

La finition est plutôt bonne et la majorité des éléments bien placés, on notera quand même la présence assez disgracieuse de la pile de sauvegarde qui est collée sur la tranche des connecteurs I/O du panneau arrière, c'est malheureusement souvent le cas sur le format mini-ITX, la place étant sérieusement réduite. Mais aussi un bundle plutôt maigre et une notice un peu légère. On aurait aimé trouver un peu plus dans cette boîte compte tenu de la somme à débourser pour son acquisition.

 

 

 

Les connecteurs SATA et le module WIFI [cliquer pour agrandir]Le backpanel I/O [cliquer pour agrandir]L'étage d'alimentation du CPU [cliquer pour agrandir]

Le dos de la carte avec le port M2 [cliquer pour agrandir]La jolie pile de sauvegarde [cliquer pour agrandir]

La petite dans le détail, et si vous cliquez ça va grossir...

 

 

• Le BIOS

Le BIOS dispose de deux modes : un mode "EZ" sur lequel on retrouve les informations principales dont certaines sont modifiables (activation du profil XMP, vitesse des ventilateurs, mode OC auto, priorité du boot...). Puis en passant en "advanced mode" via la touche F6 (ou en cliquant en haut à droite, merci l'UEFI) on se retrouve dans un format plus standard.

 

Le BIOS en mode EZ [cliquer pour agrandir]Le menu OC tweaker [cliquer pour agrandir]Ici on configure la RAM [cliquer pour agrandir]

C'est bon, c'est BIOS !

 

Le BIOS a évolué dans le bon sens par rapport à celui de Fatal1ty Z97X Killer que nous avions testé il y a quelque temps. Il est ici possible de le passer en français et le menu "OC tweaker" est maintenant divisé en trois dossiers. Par contre, les descriptions sont toujours aussi nazes. Dans l'ensemble, c'est complet et relativement bien fichu, on navigue facilement même si le nombre important de réglages, ainsi que le layout de la page, nécessitent de devoir scroller comme un cochon pour avoir accès aux options les plus en bas. Les possibilités de réglages sont grandes, le nombre de timings mémoires par exemple n'aura aucun mal à vous filer un bon mal de crâne. Quant aux tensions applicables, elles sont amplement suffisantes pour une carte qui n'a pas vocation à se faire torturer à coups d'azote liquide.

 

• Softwares fournis

On vous épargne la description des XFast RAM (création d'un RAM disque virtuel pour accélérer les performances de certaines applications), XFast LAN (gestion des priorités réseau) et XFast EJAC (développé par Marc Dorcel...), pour s'attarder quelques lignes sur F-Stream, la suite logicielle multitâche de la marque.

 

F-Stream [cliquer pour agrandir] F-Stream [cliquer pour agrandir]

Cliquez dessus, vous verrez mieux !

 

Du côté des choses qui vont bien, on a une interface claire pour une application qui centralise tous les réglages qu'il est possible d'effectuer sur la carte en direct de Windows. De celui des choses qui vont moins bien, il y a l'OC tweaker. Le relevé des tensions délire assez fréquemment et ne renvoie pas celles appliquées dans le BIOS, ce qui empêche de les modifier à la volée. De plus lorsque ce bug se produit, tout autre réglage dans ce menu est impossible puisque le moindre clic sur le bouton "apply" vous garantit un freeze instantané. C'est dommage, car le reste fonctionne bien, reste à espérer qu'ASRock rectifie le tir lors d'une prochaine mise à jour.

 



Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !