• PERFORMANCES EN REFROIDISSEMENT

Voilà le moment délicat, la mesure des températures en charge. Pour cela, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant nos processeurs surmontés du HR02 Grand Macho. Le GPU ne sera équipé que de l'Accelero S1 Plus pour ce test. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante :

 

 

Au niveau des températures, le H500M profite pleinement de sa façade en Mesh. L'injection d'air frais permet d'obtenir des températures d'un excellent niveau, accompagnées des nuisances que l'on connaît. À pleine vitesse, le gain est de 28% par rapport au H500M. Installer la vitre vous fera perdre en performances avec une hausse de 32% par rapport au Mesh. Il reste cependant un peu plus performant que le H500P. En régulant la soufflerie, le gain sera de 30% avec le Mesh. Par contre ça grimpe plus haut avec le verre trempé.

 

Le constat est à peu près le même sur le GPU, le Mesh étant plus performant dans nos tests, la vitre offrant des résultats en retraits, limite pénalisant pour la carte graphique. Les relevés annexes restent dans une mesure plus raisonnables, bien qu'elles sont légèrement plus élevées que sur le H500P

 

 

Une fois notre processeur de 140W en place, les performances du H500M meshé (uniquement) restent excellentes comme vous pouvez le voir.



Les 9 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !