En janvier dernier, TrendForce nous annonçait une baisse sympathique des prix de la NAND durant Q1 2022, avant de se corriger un mois plus tard pour finalement prédire une hausse des prix de la NAND suivant des fermetures d'usines en Corée et en Chine, et un incident chez WD/KIOXIA. Qu'à cela ne tienne, quelques mois plus tard, TrendForce nous annonçait à nouveau l'émergence d'une tendance à la baisse pour la NAND (et la DRAM)... Décidément ! Ça, c'était vers la fin juin, cependant, TrendForce a déjà remis ça, heureusement, cette fois-ci non pas pour nous informer d'un revirement de la situation comme auparavant, mais pour nous dire que la baisse pourrait en fin de compte être encore plus importante que prévu ! En effet, la situation de surapprovisonnement en NAND pourrait frapper encore plus fort qu'anticipé et achever l'équilibre déjà fragile entre offre et demande. Ainsi, il se dit à présent que les prix pourraient en moyenne baisser de 8 à 13 %, au lieu de 3 à 8 % auparavant, voyez plutôt : 

 

trendforce prevision q3 2022 nand

 

Pourquoi cette évolution ? Selon TrendForce, la fameuse haute saison qu'est habituellement la seconde moitié de l'année sera excessivement lente cette année pour l'électronique grand public, y compris les ordinateurs portables, les téléviseurs et les smartphones. Au fond, il n'est pas bien difficile de deviner qu'il s'agirait là d'une des conséquences directes du ralentissement économique mondial, accompagnée d'une inflation parfois record en fonction des pays. Pour l'anecdote, rappelons que le marché du PC devrait se tasser de 8,2 % cette année et que le disque dur souffre lui aussi. Ce serait également une suite logique des années plutôt fastes que furent 2020 et 2021 pour ces marchés. Bref, la demande s'essouffle, quoi. Avec ceci, l'entrée en jeu de la NAND 3D 176 couches du chinois YMTC a également contribué à intensifier la concurrence, ce qui est certainement bien ballot pour le cartel en place, on l'imagine. 

Tout ceci fait donc que les stocks continuent à gonfler tout au long de la chaine, sans déstockage rapide pour compenser, et un stock qui dort, ça fait évidemment perdre de l'argent. De ce fait, les clients ont été obligés de réduire leur commande de NAND afin de digérer d'abord cet inventaire, NAND dont les producteurs veulent évidemment aussi se débarrasser et qu'ils vont donc devoir brader. 

 

Autrement dit, si vous avez un achat de SSD au programme, il ne sera peut-être pas si mal avisé de le faire durant ce troisième trimestre. Comme ça, vous donnerez aussi un coup de pouce aux vendeurs qui cherchent à écouler leurs stocks, c'est un peu ça aussi l'objectif inavoué des « prédictions » de TrendForce, non ?  De toute façon, s'équiper avant l'arrivée des nouvelles plateformes d'AMD et d'Intel pourrait peut-être s'avérer ne pas être une mauvaise idée non plus. 

 

magicien ssd nico cdh


Un poil avant ?

ASML pète la forme...

Un peu plus tard ...

Arc A380 : n'est pas un Airbus qui veut !

Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !