Was ist NAND PLC, aka die Penta-Layer-Cell ? C'est une nouvelle évolution de la NAND avec 5 bits par cellule, au lieu de 3 avec la TLC et 4 avec la QLC, autour de laquelle principalement Intel et Toshiba ont déjà un peu communiqué à plusieurs reprises (ici et), et ces derniers semblent motivés pour l'apporter au marché. Comme ce fut le cas avec chaque nouvelle évolution, un nouveau type de NAND plus dense devrait logiquement aussi contribuer à tasser encore un peu les prix des SSD, mais à l'image de la dégringolade observable en matière de performance et d'endurance de la NAND SLC à la NAND QLC, les contreparties de la transition vers la NAND PLC ne risquent pas d'exciter tout le monde non plus, quand bien même l'endurance des derniers SSD TLC et QLC est pour l'instant toujours majoritairement suffisante pour le mainstream.

Malgré la poussée d'Intel et de Toshiba, Western Digital pense que la transition QLC vers PLC se fera bien moins vite que les précédentes. Pour l'anecdote, la NAND TLC reste encore à ce jour la NAND la plus utilisée sur le marché du SSD, la progression de la NAND QLC n'a pas encore été particulièrement fulgurante, mais devrait s’accélérer ces deux prochaines années avec les nouvelles générations de NAND de plus de 170 couches — comme la BiCS6 chez WD/Kioxia et V7 chez Samsung.

Votez PLC ! [cliquer pour agrandir]

 

Concernant la PLC, Western Digital estime qu'il faudra attendre au-delà de 2025 pour voir les premiers SSD débarquer, simplement parce qu'il reste bien du travail à faire afin d'assurer la viabilité de ce type de solution et que les gains de la NAND PLC impliqueront aussi bon nombre de « sacrifices » et défis à relever, réduisant quelque peu son intérêt, comme ce fut déjà un peu le cas avec la QLC. C'est donc le contrôleur qui sera le véritable nerf de la guerre, puisque celui-ci devra être bien plus puissant qu'aujourd'hui afin de supporter un travail de correction d'erreur beaucoup plus intense, une meilleure redondance et un nivellement de l'usure encore plus robuste pour obtenir des SSD PLC fiables. Le futur SoC Arm Cortex-R82 (1,74 à 2,25 fois plus rapide qu'un Cortex-R8 actuel) devrait s'y prêter plutôt bien, mais il n'est pas attendu dans le commerce avant 2/3 ans et devrait d'abord logiquement surtout se destiner aux SSD hautes performances.

La nouvelle complexité qu'apportera la PLC soulèvera aussi de nouvelles difficultés liées au risque accru d'interférence entre cellules et à la gestion de la température, notamment du fait que la PLC possédera 32 niveaux de tensions (contre 16 avec la QLC et 8 avec la TLC), pouvant affecter le traitement des données. Bref, tout porte à croire qu'il ne faut pas attendre les SSD PLC de sitôt, commencez donc plutôt par savourer les superbes SSD QLC ! (Source)

 

Et parce que cela se prête parfaitement au sujet, back to school avec nos Hard du Hard sur l'endurance des SSD : partie 1 et partie 2 !

Un poil avant ?

Qualcomm prêt à investir dans Arm avec des potes, si NVIDIA échoue

Un peu plus tard ...

Bon plan • Ryzen 9 5900X à 530,52 €

 La NAND PLC est bien en chemin, mais il ne faudrait pas l'attendre de sitôt, selon Western Digital.  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !