TechSpot a revisité son test de stockage, cette fois-ci en se concentrant davantage sur les performances de chaque support en matière de temps de chargement des jeux vidéo - un point crucial pour qui ne veut pas poireauter éternellement (oui, on exagère un peu) devant un écran de chargement avant de pouvoir jouer. La réponse semble déjà évidente, les SSD sont naturellement bien plus rapides que les disques durs, mais sur un segment du SSD où cohabitent aussi plusieurs technologies (NAND, présence ou non de DRAM, etc.) et de normes (PCIe, SATA, NVMe), il est intéressant aussi de savoir ce qui est vraiment le mieux et si les écarts en jeu sont aussi flagrants qu'on pourrait l'imaginer. 

Le test s'est déroulé sur une plateforme AMD, avec un R9 3900XT monté sur une X570 TOMAHAWK de MSI, complétée par 16 Go de DDR4-3200 et une RTX 2080 Ti, et où se sont affrontés tour à tour 14 références de stockage — 13 SSD de tous horizons et 1 disque dur WD120EMAZ (5400 tr/min, 256 Mo, SATA) de Western Digital — dans quelques scénarios de tests synthétiques, mais surtout pour le chargement de 9 jeux ! Dommage, il eût peut-être été bien d'y integrer un SSHD.

 

techspot test ssd pcie vs sata vs hdd

 

Sommaire des courses, hormis pour l'exception Planet Coaster pour lequel les temps de chargement peuvent être incroyablement longs peu importe le support et qui est bien plus dépendant des performances de calculs que de la vitesse du stockage, sans surprise, les SSD défoncent le pauvre disque dur dans tous les cas de figure, et de loin. C'est un fait que tout joueur qui se respecte connait normalement déjà depuis longtemps. Ensuite, dans la majorité des jeux, il n'y avait que +/- 15 % de différence entre un SSD PCIe 4.0 et un SSD SATA, et bien souvent aucun bénéfice marqué de passer d'un SSD PCIe 3.0 à 4.0. Similairement, la NAND QLC n'apparaissait pas plus lente que la TLC pour la lecture des fichiers, et la présence d'un cache DRAM n'avait pas d'impact particulier non plus sur le temps de chargement.

 

Un constat qui peut toujours un peu surprendre, mais il est évident que les jeux existants ne savent pas profiter des performances des SSD les plus rapides, le point limitant n'étant pas tant leurs performances brutes ni le temps d'accès, mais plutôt la vitesse à laquelle le CPU peut décompresser les données et faire ses calculs. De plus, beaucoup de jeux conçus jusqu'à présent l'ont encore été pour fonctionner avant tout sur un disque dur, mais la donne devrait logiquement changer avec la nouvelle génération de console équipée de SSD PCIe 4.0, ce qui encouragera les développeurs à exploiter les nouvelles possibilités - côté PC, on a aussi déjà vu apparaitre la recommandation d'un SSD pour des jeux comme Cyberpunk 2077 et la dernière extension WoW. N'oublions pas non plus l'API DirectStorage de Microsoft. Néanmoins, cette transition vers de nouvelles habitudes de développement prendra probablement plusieurs années.

 

Enfin, le choix d'un SSD, plutôt haut de gamme ou entrée de gamme, dépendra aussi selon si vous voulez en faire un SSD secondaire dédié au jeu, ou principal avec un usage mixte OS/jeu, tout en gardant en tête les faiblesses de la NAND QLC en matière d'écriture. Un SSD PCIe 3.0/4.0 haut de gamme peut ainsi avoir du sens pour stocker l'OS, mais pour du jeu, rien ne sert encore de viser aussi haut, et il vaudra mieux mettre son argent ailleurs (ou nulle part).

 

 La réponse parait évidente, mais rien ne vaut de se pencher sur les détails ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !