En informatique, les conflits entre utilisateurs sont courants. En effet, du fait de la multitude des marques, des logiciels et des possibilités de personnalisation, chacun est à même de trouver une firme ou un paramètre qui lui convient particulièrement, ce qui entraîne parfois des longues discussions sur l’intérêt d’utiliser telle ou telle alternative. Windows vs Linux, Office vs LibreOffice, AMD vs Intel... une pléthore d’exemples existe, mais celui qui nous intéresse aujourd’hui concerne les éditeurs de texte orientés programmation.

 

Les éditeurs de texte, parfois tout une guerre ! [cliquer pour agrandir]

Un graphique quelque peu incomplet des éditeurs multilangages, puisque Notepad++ reste stable à 30 % sur ces dernières années

 

Effectivement, StackOverflow a récemment publié les résultats de son sondage annuel, contenant entre autres les éditeurs de texte utilisés par les utilisateurs ayant répondu au questionnaire (environ 90 000, issus des quatre coins du monde, en particulier des États-Unis et de l’Inde). À l’intérieur, une victoire de taille : celle de Visual Studio Code, un éditeur open source développé par Microsoft qui, en 5 ans seulement, a réussi à se positionner au sommet des préférences des utilisateurs. Il faut dire que le caractère multiplateforme (Mac, Windows, Linux), l’installation aisée et les plug-ins faciles à développer sont autant d’arguments de taille face aux deux concurrents du même segment, Sublime Text et Atom, pourtant très populaires en 2016, avec respectivement les bénédictions de 31 % et 12,5 % des sondés.

 

Notez cependant que le choix de l’éditeur reste fortement corrélé au langage de programmation utilisé : les statisticiens utilisent principalement RStudio ou Python, et les amateurs de console UNIX se font la guerre entre Emacs et Vim... Dans ces conditions, le produit de la Raymonde a réussi l’exploit de se frayer une place à la fois auprès des néophytes par une ergonomie intuitive, mais également des programmeurs avancés par ses fonctionnalités d’intégration au sein de projets plus conséquents. Une belle réussite de la part de Microsoft, qui illustre à merveille une conversion possible sur un modèle de développement incluant le libre. Et après ? (Source : Blog de Robert Kleene)

 Visual Studio Code, ou l'histoire d'un éditeur qui, en quelques année, à renvoyé Sublime Text et Atom au coin. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 19 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !