Alors que le COVID fait ses ravages en France, la pandémie continue (malheureusement) de circuler dans les pays étrangers, y compris dans sa terre natale, la Chine. En effet, la dépêche, non confirmée encore, nous provient tout droit de l’autre côté de la Grande Muraille : c’est la mouise !

 

Par mesure de précaution, suite à un employé testé positif au Coronavirus dans le cadre d’un voyage en Corée du Sud (très exactement à l’aéroport d’Incheon), ce serait à l’usine tout entière de Chongqing de fermer ses portes. Spécialisée dans le packaging et le test de mémoire NAND pour informatique embarquée — comprendre smartphones, tablettes ou encore clefs USB —, l’usine compte 280 000 mètres carrés et produit plus de 40 % des produits à base de mémoire flash de la firme.

 

Étrangement, SK hynix s’est refusé à tout commentaire, qu’il s’agisse d’un démenti ou d’une annonce de baisse de la production. Dans un contexte où les pénuries de composants informatiques pointent le bout de leur nez du côté des CPU et des GPU, la nouvelle n’est pas vraiment à accueillir d’un bon œil. Espérons que l’entreprise ait prévu le coup, et que les stocks existants empêchent une flambée des prix de la NAND ! (Source : SemiMedia)

 

sk hynix


Un poil avant ?

Quel avenir pour les RX 6900 XT ?

Un peu plus tard ...

SFR obtient un feu vert pour le rachat de Covage, mais...

 Le COVID continue son désastre, même un an après sa découverte, et c'est à SK Hynix d'en faire les frais. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !