Depuis le début du ramdam "pénurique" lié au 14 nm et à la transition vers les procédés supérieurs chez Intel, le fondeur a fait l'objet de nombreuses critiques des partenaires, avec des retours parfois très négatifs et durs. Un peu plus tard, Intel s'était ensuite empressé de promettre plus de transparence, il valait probablement mieux tard que jamais.

 

Presque une année s'est écoulée depuis, et on se doutait déjà en septembre que la situation restait encore un peu tendue. En fin de compte, il s'est ensuite avéré fin octobre que l'état de l'approvisionnement auprès d'Intel dérangeait encore pas mal de monde. Un mois plus tard pratiquement jour pour jour, faut-il donc vraiment être surpris de voir le fondeur publier une lettre d'excuses à l'attention des clients / partenaires par la plume de la vice-présidente exécutive de la boite ? Là encore, il valait probablement mieux tard que jamais, d'autant plus qu'Intel a déjà bien perdu - même si ce n'est peut-être que temporaire - les moyens de sa fierté légendaire et de jouer à l'autruche muette sur un marché pris par les vagues répétées de l'architecture Zen du concurrent AMD.

 

Bref, pour une fois le message est même assez clair : en dépit de ses meilleurs efforts, le fondeur n'a pas encore résolu ses problèmes d’approvisionnement. Intel le reconnaît et s'excuse ainsi pour les retards de livraisons de CPU et leur impact sur le commerce de ses partenaires, tout en remerciant ceux qui sont restés. Bien entendu, le fondeur ne s'est pas arrêté là et rappelle qu'il a déjà réagi face à la forte demande en signant des investissements records afin d'augmenter sa capacité de production en 14 nm, simultanément à celle du 10 nm, tout en accélérant la cadence de production de ses fonderies de manière générale.

 

Ainsi, Intel aurait même atteint une croissance à deux chiffres de l'approvisionnement en CPU de PC durant la première moitié de l'année, hélas, insuffisante, semblerait-il, face à la croissance même du marché en 2019. En conséquence, la disponibilité de l'offre d'Intel resterait extrêmement limitée particulièrement sur le marché du PC, d'où les délais de livraison mentionnés un peu plus haut, et c'est donc aussi la raison d'être de cette lettre publique de Michelle Johnston Holthaus, Executive Vice President et General Manager, Sales, Marketing and Communication Group chez Intel. Est-ce que cela empêcherait pour autant les divorces ou les regards envieux vers le gazon bien vert du voisin ? P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non.

 

meme cries in intel cdh

 Oui, trop facile...

Le PDF de la lettre, chez Intel.

 Pour montrer que les choses sont en train de changer, Intel a publié une lettre pour s'excuse et réaffirmer son engagement pour de meilleurs lendemains !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !