Le CES est souvent l'occasion de découvrir des prototypes et des créations particulières, tantôt intéressantes, tantôt saugrenues. Parfois, ça va loin, parfois beaucoup moins, par exemple, il avait suffi d'une simple couche d'or pour permettre à ce clavier pourtant basique de faire sensation en 2020 ! Il va de soi que les idées présentées ne finissent pas toujours dans le commerce. En tout cas, le CES 2021 sera une nouvelle fois l'occasion pour les fabricants de faire parler leur créativité et d'attirer l'oeil avec leurs innovations. À ce jeu, ADATA a déjà largement teasé son programme ces derniers jours. Outre des SSD PCIe 5.0, le fabricant y montrera également une souris gaming filaire, très basique en apparence, mais qui aura la particularité de pouvoir embarquer jusqu'à 1 To de mémoire flash ! Vous vous en doutez bien qu'une telle quantité ne sera pas là pour y stocker du profil, mais pour y ranger vos jeux et vous permettre d'avoir votre librairie littéralement sous la main où que se trouve la souris !

 

adata xpg vault

 

Ce prototype de souris XPG se nomme XPG Vault, elle se branchera en USB-C et sa mémoire pourra afficher un débit maximum de 985 Mo/s. Un tel débit exclura d'office de l'USB-C 3.0 (ou USB 3.1 Gen1, ou USB 3.2 Gen1 ou SuperSpeed) et impliquera au minimum de l'USB 3.1 Gen 2 (ou USB 3.2 Gen2 ou USB SuperSpeed+), par contre, il n'est pas nécessairement en faveur de la présence d'un vrai SSD sous le capot, puisqu'il se rapproche aussi du débit brut d'une carte SD-Express ou microSD-Express collée derrière une ligne PCIe 3.0. De plus, on sait depuis octobre qu'ADATA compte se lancer sur le marché de la carte mémoire SD-Express, les deux business du fabricant pourraient donc se rejoindre pour cette XPG Vault, en supposant qu'elle puisse un jour être commercialisée, rien n'est moins sûr. Grosso modo, l'objectif est d'augmenter la portabilité de votre librairie de jeux et de pouvoir y accéder facilement via un énième logiciel dédié, grâce à une intégration à l'écosystème XPG Prime. Mouais... À voir.

 

Au fond, le concept d'utiliser une souris comme intermédiaire de stockage n'est pas vraiment nouveau. Les plus dinosaures d'entre nous se souviendront peut-être de la MSAC-US5 de Sony, une souris optique filaire qui pouvait également manger une carte mémoire d'appareil photo de 8 à 64 Mo, grâce à son port situé l'arrière capable de communiquer avec le PC jusqu'à 1,5 Mo/s ! (Source)


Un poil avant ?

Bon plan • Allez on sort encore les RAM à vil prix (dès 63,99 €)

Un peu plus tard ...

"Confirmés", les Threadripper PRO 5000 "Chagall" montrent maintenant leurs spécifications suspectées

Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !