Epic Games est l'un des plus gros acteurs du monde vidéoludique ses dernières années, notamment grâce à son moteur Unreal Engine accessible facilement et à moindre cout pour les plus petits studios. Néanmoins, c'est le boost extraordinaire - qu'on l'aime ou non - de son launcher qui a marqué les esprits durant l'année 2019, puisque l'éditeur s'est permis de se payer quelques grosses exclusivités avec des studios partenaires, surtout sur un jeu très attendu comme Borderlands 3. Et malgré les protestations à l'époque, le jeu s'est très bien vendu à ses débuts, mettant au-devant de la scène le launcher maison d'Epic Games, l'Epic Games Store ou EGS pour les intimes, qui était jusqu'à ce moment connu plutôt pour gérer Fortnite. Cependant, une question reste en suspend : est-ce que cette méthode est profitable, et à quel prix ?

 

Et bien la réponse est apparue il y a quelques jours avec le procès entre l'éditeur et Apple, où de nombreuses données stratégiques ont été publiées afin de servir de preuves. Une slide entière est consacrée justement à la sortie et l'exclusivité sur Borderlands 3, et nous permet de mieux comprendre le positionnement d'Epic Games. En effet, le contrat stipulait de fournir un minimum de vente du jeu via la boutique en ligne pour un équivalent de 80 millions de dollars américains, ce qui a quasiment été rempli en l'espace de deux semaines, donc intégralement réalisé depuis - il faut rappeler que le jeu était limité à la plateforme durant 6 mois tout de même - et montrant que le choix s'est avéré payant.

 

Car un autre détail apparait dans ce document, ce sont les royalties de 12 % qui semblent avoir rapporté leur lot de cashs, toutefois cela n'aura pas suffi à compenser les frais marketing en deux semaines. Il faut donc plutôt interpréter la vraie donnée intéressante à ce moment-là pour le studio, autrement dit l'explosion du nombre d'utilisateurs, avec plus de 826 000 petits nouveaux, ce qui a aidé à populariser la boutique auprès d'une population différente des joueurs de Fortnite, avec - surtout ! - un portefeuille bien différent. Il est plus facile d'obtenir des données par la suite, mais une chose est sure : Borderlands 3 est bien le titre qui aura su faire décoller l'EGS, que cela nous plaise ou non. (source)

 

borderlands 3


Un poil avant ?

Endurance folle et garantie de 12 ans pour le SSD spécial Chia de TeamGroup (MAJ)

Un peu plus tard ...

Déchiffrage des rumeurs sur RDNA 3, le premier GPU à chiplet ?

 Les détails financiers sur l'exclusivité de Borderlands 3 envers Epic Games ont été révélés, et ça rapporte... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !