intel vision 2022

Comme dans toutes les conférences du genre, à l’Intel VisiON se trouvent des conférences plus ou moins informatives, des annonces de nouveaux produits, mais également des stands de démonstrations permettant aux diverses boîtes d’exposer leur domaine d'expertise de manière conviviale. Or, il se trouve que certains cerveaux de la firme se sont dit que vanter les progrès en matière de gravure serait une bonne idée ; et a donc exposé tranquilou des wafers en Intel 7, mais aussi en Intel 4, et même en 20A et 18A. Grand mal leur en a pris, car les caméras du comptoir rôdaient : voilà donc les premiers clichés 100 % officiels de Meteor Lake (et de Sapphire Rapids, au passage) pour le plus grand plaisir de vos yeux gourmands — petits voyeurs !

 

De l'Intel 7, de l'Intel 4, du 20A et du 18A : tout un programme ! [cliquer pour agrandir]

 

Commençons par le vif du sujet avec Meteor Lake. Prévue pour un design à base de chipsets — le wafer ne suffisait apparemment pas, des CPU mobiles étaient également en exposition… laissant clairement voir les p’tites puces — cette génération devrait normalement succéder à Alder Lake l’an prochain, inaugurant ainsi l’Intel 4 comme finesse de gravure (ex-7 nm si vous avez suivi les renommages). Attention, bien que ces clichés soient authentiques — c’est-à-dire pris sous la surveillance assidue des représentants de la firme —, rien ne garantit que ce design soit celui retenu pour la production finale : les supputations restent donc encore incertaines, d’autant plus que plusieurs variations de l’architecture sont souvent au programme (par exemple, Alder Lake est produit sur deux die, un 6 +8 cœurs PCIe 4.0, et un 8 +8 en PCIe 5.0).

 

Et voilà un sacré die ! [cliquer pour agrandir]

 

Visiblement, le bousin semble être un octocore non hétérogène (les quatre cœurs étant de part et d’autre, sur la moitié inférieure) accompagné de sa partie graphique Xe sur laquelle nous nous abstiendrons de faire des commentaires, si ce n’est que son cache est visiblement partagé avec le CPU, et qu’elle occupe une petite moitié du die. À moins qu'il ne s'agisse d'un 8+2 hétérogène amputé de son iGPU pour cause de chiplets ? Rajoutez les contrôleurs divers (PCIe 5.0 ?) sur les bords, et voilà le travail !

 

Meteor Lake sur Laptop : notez les fines rayures trahissant les chiplets [cliquer pour agrandir]Une seconde version plus compacte [cliquer pour agrandir]

 

Au niveau du packaging, deux saveurs au moins sont au programme — tout comme Alder Lake mobile, d’ailleurs : basés sur le même assemblage de chiplets (CPU et GPU + SOC + IO), l’une est en format ultra-réduit (BGA Type 4) là où la première, en type 3, lui laisse de quoi respirer. Enfin, pour ce qui est de la date de lancement, Meteor Lake se profile pour l’an prochain, succédant à la treizième génération Raptor Lake qui devrait arriver plus tard cette année. Pfiou, quel rythme infernal !

 

Vous pensiez être arrivé à bout ? Que nenni mes chers : voilà un Sapphire Rapids qui débarque également, bien plus dans l’embonpoint — alors même qu’il ne s’agit que d’une tile de 15 cœurs maximum — dont 4 se retrouvent collées ensemble dans un processeur.

 

Sapphire rapids tout nu : impressionnant ? [cliquer pour agrandir]

 

D’ailleurs, quitte à parler du segment pro, les versions sur socket étaient également présentes : de quoi contempler ce monstres avec la HBM qui l'entoure. Ces CPU qui tiendront place dans les serveurs des professionnels fortunés, notamment dans le prestigieux supercalculateur Aurora intégrant au passage les GPU Ponte Vecchio... qui se trouvait comme par hasard juste à côté !

 

Ponte Vecchio et son mix-and-match de dies en tout genre [cliquer pour agrandir]Sapphire Rapids sur son substrat : paré à embarquer sous l'IHS ! [cliquer pour agrandir]

 

Pour terminer, chose promise, chose due : voici deux autres designs d’un tout autre type : il n’est point question ici de graver un processeur, mais simplement de motifs de tests servant à la future avancée majeure des bleus : le RibbonFET ; remplaçante du FinFET actuellement en usage jusqu’à l’Intel 4. Et, pour le coup, les bleus ont été généreux : deux wafers ont été rendus publics, le premier en 20A, le second en 18A, couvert non pas de puces, mais des stries d’espacement variable : probablement une matrice de test permettant de vérifier la précision effective du bousin. Pour les performances, il va falloir encore patienter, au moins jusque mi-2024 !

 

intel 20a test pattern t [cliquer pour agrandir]intel 20a test pattern t [cliquer pour agrandir]

N'hésitez pas à cliquer, ce HW porn est encore plus beau de près que de loin !


Un poil avant ?

Doucement, mais sûrement, le DisplayPort 2.0 sort de l'ombre !

Un peu plus tard ...

Transformez vos barrettes RAM basiques en modèle moderne avec Zalman

 Si cela ne vous suffit pas, nous avons aussi du Sapphire Rapids, et des tests de 20A et 18 A à vous servir !  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 10 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !