Comma presque chaque année, on a droit à notre dose de Total War, et Creative Assembly nous propose cette fois-ci Total War: Three Kingdoms. Si la Chine c'est pas votre truc, peut-être que les jeux de stratgie, c'est votre dada. On a du tour par tour avec des batailles en temps réel, batailles qu'on peut d'ailleurs zapper (ce qui peut être envisageable si on veut terminer la campagne un jour), de la diplomatie, des réformes, des mariages forcés... Bref, des trucs du IIe siècle après JC, mais qui ont une bonne petite tronche de jeu moderne, et pas qu'un peu. Donc on file dans les menus du jeu, et on lance les benchmarks intégrés au jeu, fissa !

 

 

Si vous vous demandiez pourquoi deux benchs, sachez qu'il y en a un pour l'aspect campagne avec la carte du monde, et un autre nous montrant une bataille. Dans un cas ça nous permet de voir si ça ramouille quand on zoome suir la carte, et dans l'autre ça nous permet de vérifier que la RTX 2080 Gaming OC bosse comme il se doit quand il y a de la baston et des armées à afficher. Et pour pimenter le tout, on a jonglé entre trois différents presets : Ultra, Élevé et "tout au mini" (soit le preset Faible avec quelques options type SSAO désactivées en prime). Si les différences visuelles sont là, le moins que l'on puisse dire c'est que les perf sont plutôt raccord entre les différents presets. Ça devrait vous donner une idée de comment tripoter les options pour faire tourner le jeu sur vos bécanes.

 

 

 Du Total War de chez Creative Assembly, du benchmark de chez CDH, et une vidéo Total War: Three Kingdoms sur le Tube, une ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !