S’il y a un domaine sur lequel la France peut être fière, c’est bien sa gastronomie. Avec plus de 1800 fromages différents, voilà un patrimoine culturel énorme, qui semble de prime abord bien éloigné de notre hardware habituel. C’est sans compter un employé un peu inventif d’une ferme de calcul dédiée au machine learning — prevision.io — qui, pour tester un de leurs frameworks, a lancé pendant 5 h un entrainement un peu particulier.

 

Ce n’est pas la méthode employée (un réseau de neurones convolutionnel, tout ce qu’il y a de plus classique pour de la reconnaissance d’image) qui est innovante, mais bien le contenu : des fromages, enfin quelque chose bien de chez nous — et qui a même un rapport avec le service effectué en soirée sur notre comptoir, entre le début des digestifs et la fin du saucisson ! En tout cas, le programme semble fonctionner comme attendu, puisque la fourme d’Ambert et la fourme de Montbrison ont pu être reconnues et différenciées sans encombre.

 

ia fromage

 

Pour ce qui est des spécifications plus poussées des conditions de l’expérience, rien n’est communiqué, et pour cause : il s’agit du délire d’un programmeur (réalisé pendant ses vacances !) et non d’un travail scientifique. Au moins sait-on que l’étiquetage manuel des images de l’ensemble utilisé pour l’apprentissage a pris une demi-journée environ à l’aide d’un logiciel adapté. Pas de quoi reproduire cela facilement chez vous... Cependant, la firme annonce travailler pour mettre tout cela sur une API en accès libre, ce que nous attendons avec impatience ! (Source : Twitter)

 Utiliser l'IA pour mettre en exergue le savoir-faire français en matière de lait fermenté, en voilà une drôle d'idée ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news

Ragotron : votez !

Quel composant ou quel groupe de composants changez vous le moins souvent ?
 
Les 18 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !