L’A380 n’est pas vraiment une réussite, principalement du fait de ses pilotes instables ; Intel l’a bien compris, et tente de rattraper le coup tant bien que mal. Sauf que tous ces soucis sont logiciel : que peut-il donc bien se passer en changeant l’OS pour un pingouin plus libre ? Puisque Xe est également livré avec Ponte Vecchio sur les supercalculateurs, qui ne tourne surement pas sous Windows Server, la question mérite clairement de se poser ! Allez, zou, embarquez dans la BX, nous filons chez le confrère Larabel de chez Phoronix pour une réponse détaillée !

 

intel arc a380 phoronix

Elle est là, l’A380 ! 139 $ au pays de l’oncle Sam !

 

Armé de son modèle A380 Challenger ITX de chez ASRock, ses 6 Gio de GDDR6 pour 8 cœurs Xe ainsi qu’un overclock à 2,25 GHz, le testeur du jour a comparé la belle à deux Radeon (RX 5500 XT et RX 6400) ainsi que 4 GeForce d’entrée de gamme, allant de la GTX 1050 Ti à la RTX 2060 Super. Côté machine, c’est un modeste Ryzen 7 5700G qui officie, appairé à 16 Gio de RAM sur une mobale TUF GAMIN B550M de chez ASUS : une solide configuration de milieu de gamme. Au rang des tâches sur le banc de test, un bon tas de jeux, de benchmarks synthétique et autres rendu 3D mêlant OpenGL et Vulkan : de quoi admirer la belle se retrouver dernière dans la plupart des tests utilisant la première API ; alors même que la nouvelle venue bat à la fois la RX 6400 et la RX 5500 sur Portal 2 et Left 4 Dead 2 sauce Vulkan… un souci d’optimisation ? Notez que Steam Play n’est guère mieux loti, la nouvelle venue se classant le plus souvent au-dessus d’une GTX 1050 Ti sans pour autant atteindre Turing.

 

Bref, en conclusion, si l’expérience fut plus plaisante que sous Windows puisqu’aucun bug ni crash n’était à déplorer, le rapport performance/prix n’est clairement pas au rendez-vous, à moins que vous ne cherchiez absolument une carte aux pilotes open source. Rajoutez l’absence de support des capteurs de température et de consommation, ainsi que le Smooth Sync, encore en développement ; tout comme le tripatouillage de mégahertz (sans compter les diverses versions béta du noyau et des firmwares, à installer sur sa machine, sans quoi la capricieuse ne démarrera point) : le chemin est encore long ! Tout cela reste évidemment à modérer, puisque des mises à jour sont plus que probables pour cette A380… mais il faudra un autre test pour s’en rendre compte !

 

Un poil avant ?

Ventes de jeux vidéo : semaines 34 et 33

Un peu plus tard ...

AMD en live : les Zen 7000 arrivent pour les noctambules !

Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !