COMPTOIR
  

×

Intel Arc pas prêt à viser le sommet du GPU ?
Intel Arc

Cette année, Intel a enfin pénétré le marché du GPU dédié avec son architecture Alchemist et les A750 et A770 qui en ont découlé, des cartes se plaçant grosso modo quelque part entre la RTX 3060 et la RTX 3060 Ti sur le plan des performances, et avec des tarifs pas forcément inintéressants. Les débuts furent plutôt laborieux, notamment à cause des pilotes, pas vraiment au point. Heureusement, ceux-ci se sont considérablement améliorés depuis le lancement et encore dernièrement, avec une nouvelle version des pilotes Arc adressant spécifiquement les performances sous DX9, qui furent jusqu'à présent assez mauvaises.

Quoi qu'il en soit, ce premier jet n'avait clairement pas pour but (ou la capacité, tout simplement) de contester les flagships d'AMD et de NVIDIA, et il n'est pas à écarter qu'il en sera toujours de même avec Battlemage, la 2e génération Intel Arc, jusqu'à preuve du contraire toujours au programme de 2023.

 

Intel Arc  [cliquer pour agrandir]

 

En effet, c'est la conclusion que l'on peut tirer des dernières paroles de Raja Koduri (le boss d'Intel Graphics), qui a confirmé qu'Intel cherchait pour l'instant avant tout à obtenir autant de performances que possible d'un GPU alimenté avec un seul connecteur, autrement dit, en conservant une plage de puissance de 200 à 225 W, le « sweet spot » selon lui. Une parole un peu étrange compte tenu du fait que les A7xx - qui entrent déjà dans cette enveloppe de consommation - possèdent pourtant deux prises (8 + 6 pins), mais passons.

Ce serait évidemment une intention très louable que de cibler d'abord efficacité et abordabilité en cette époque où les cartes de NVIDIA et d'AMD ont plutôt tendance à pousser la consommation vers de nouveaux sommets afin d'atteindre les meilleures performances, sans même parler des prix qui paraissent suivre pratiquement la même courbe. Une tendance dont beaucoup ne sont clairement pas fans. Raja semble penser que ce public est majoritaire (et il a probablement raison) et c'est donc celui-ci qu'Intel Arc continuera à cibler en premier.

Cependant, ces mots paraissent aussi suggérer qu'il ne faudrait pas espérer de sitôt un véritable flagship Intel Arc capable de rivaliser avec ceux d'AMD et NVIDIA. Un aveu de faiblesse ou une volonté de modérer les attentes ? Au fond, ceci ne devrait pas tant surprendre, il est peu réaliste de penser qu'Intel puisse rattraper ses concurrents en seulement deux générations... La route est certainement encore longue.

 

Bref, on peut en tirer qu'Intel continuera à viser le milieu de gamme en priorité avec des puces performantes et le moins vorace possible, le segment qui représente après tout la plus grosse part du marché. Il est clair que l'on ne serait vraiment pas contre avoir un GPU capable de faire du 4K UHD confortablement avec +/- 200 W de consommation, ce qui serait déjà un bel exploit. On imagine que la priorité est aussi de concevoir des puces particulièrement adaptées au segment mobile, qui représente toujours une part très importante du commerce d'Intel avec ses CPU.

On verra bien ce que ça donnera l'année prochaine avec Battlemage. En tout cas, Raja Koduri se dit confiant pour la suite, qui susciterait déjà pas mal d'intérêt, of course. Tant mieux, on ne demande qu'à voir ce que le fondeur nous réserve et même s'il n'y a pas d'équivalent à la RTX 4090 ou la RX 7900 XTX de prévu. Espérons toutefois aussi qu'Intel sera cette fois-ci plus modéré avec son marketing et ses promesses. (Source)

Un poil avant ?

Gamotron • L'espace, c'est comme le cerveau de Jean-Claude

Un peu plus tard ...

5 Radeon RX 7900 chez GIGABYTE

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !