Même si Nvidia et AMD l'on enfin abandonné pour leurs cartes de références, le grand classique du refroidissement type blower n'est pas encore mort, et pourquoi l'abandonnerait-on ? Certes, ce n'est certainement pas le refroidissement le plus performant ni le plus silencieux qui soit, mais il a l'avantage de dégager la chaleur directement hors du boîtier, plutôt que de la disperser à l'intérieur, et permet d'obtenir des cartes bien moins volumineuses et moins lourdes que les gros monstres triple slots devenus monnaie courante. Il est parfois aussi un bon choix pour qui veut passer son GPU à la flotte et veut ainsi éviter de payer le premium d'un refroidissement d'origine plus massif, ou cherche simplement à coller plusieurs GPU dans son boîtier. Après tout, si une HD6990 arrivait à s'en sortir à l'époque, il n'y a pas de raison que la RTX 3090 ne puisse le faire, pour les oreilles c'est une autre histoire.

 

asus rtx 3090 turbo

 Un design très proche de celui de la génération précédente.

 

ASUS marche donc sur les pas de GIGABYTE, qui a été le premier à oser le blower sur RTX 3090, et nous présente sa RTX 3090 Turbo OC, ou encore TURBO-RTX3090-24G. Le constructeur explique que la carte a été conçue pour les environnements avec un airflow limité, autrement dit avant tout les stations de travail ou les machines compactes. Elle occupera pile-poil deux emplacements PCI sans dépasser, mesure 26,8 cm en longueur et 11,3 cm en hauteur, à quelques millimètres des dimensions de la RTX 3090 Turbo Edition de GIGABYTE. C'était aussi la taille d'une RTX 2080 Ti Turbo. Pour alimenter la puce GA102, les 24 Go de GDDR6X 19,5 Gb/s et assurer le TGP de 350 W de la carte, deux prises PCIe 8 pins sont positionnés horizontalement à l'extrémité de la carte.

 

asus rtx 3090 turbo blower

 

asus rtx 3090 turbo blower

 Oui, ça fait beaucoup de cuivre ! Indispensable pour espérer gérer le GA102 ?

 

Le refroidissement est constitué d'un blower de 80 mm double ball-bearing, qui soufflera au travers des ailettes d'un très gros bloc entièrement en cuivre avec une plaque chambre à vapeur pour dissiper la chaleur du GPU et des puces mémoires. Une deuxième plaque, cette fois-ci en aluminium, est présente pour aider au refroidissement des composants d'alimentation de la carte. Aucun caloduc n'est utilisé ici, contrairement à chez GIGABYTE. À quand un duel des cartes Ampere avec blower ? Enfin, ASUS propose aussi un p'tit overclocking anecdotique, à activer logiciellement pour augmenter le boost d'un timide 30 MHz. La connectique est celle d'origine, à savoir 3 x DP 1.4a et 1 x HDMI 2.1.

Aucun prix n'a été annoncé, on suppose que ça pourrait piquer un peu moins que les autres, mais pas forcement de beaucoup vu la quantité de cuivre, peu commune pour ce type de carte. De plus, la RTX 3090 Turbo de GIGABYTE n'est pas vraiment moins chère qu'une autre. Pas d'information non plus concernant la disponibilité, normal, on ne connaît l'histoire que trop bien...


Un poil avant ?

Bon plan • Samsung G9 Odyssey à 1220 € (après ODR)

Un peu plus tard ...

Microsoft devrait accélérer le déploiement des nouveautés sur Windows 10

 Un blower et beaucoup de cuivre pour le GA102 de Nvidia ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !