Un peu avant son lancement en 2019, on avait déjà appris que la toute petite GTX 1650 n’allait pas profiter du nouvel encodeur NVENC Turing contrairement à ses consœurs Turing, mais conserverait l’encodeur de la génération Volta, très semblable à celui de la génération Pascal. La carte en question ne s’en sort pas trop trop mal en Full HD, même si la version SUPER lui fait désormais beaucoup d’ombre, en sachant qu’une GTX 1650 ULTRA a été détectée récemment (y’aurait clairement du TU106 en rab dans les stocks). Il faut avouer que l’entrée de gamme GTX du Caméléon est un pwàl bordélique (ce qui n’est guère une première, souvenons-nous des GT 730 et GTX 1060), la preuve avec cette GTX 1650 dont circulent désormais 4 variantes partageant le même nom, plus ou moins silencieusement. Voyez plutôt :

 

 

NvidiaGTX 1650GTX 1650GTX 1650GTX 1650
GPU TU106 TU116 TU117  TU117
Encodeur NVENC Turing Turing Volta Volta
Nombre de transistors 10,8 milliards 6,6 milliards 4,7 milliards 4,7 milliards
Taille du die 445 mm² 284 mm² 200 mm ² 200 mm ²
CUDA Cores/TMU/ROPs 896/56/32
Fréquences base/boost 1410 - 1590 MHz 1485 - 1665 MHz
GDDR6 4 Go GDDR6 12 Gbps 4 Go GDDR5 8 Gbps
Bus 128-bit
TDP 75 W

 

Bien sûr, le détail le plus important qui diffère est celui de l’encodeur NVENC, celui de Turing est plus efficace d’environ 15 % et apporte quelques fonctionnalités supplémentaires. Un détail qui peut faire la différence pour qui en a l’utilité (par exemple pour du streaming). Nvidia a ajouté une mention à ce sujet en tout petit en bas de sa page dédiée aux GTX 1650 — confirmant de fait le recyclage de puces TU106 (RTX 2060/2070) et TU116 (GTX 1660 [SUPER & Ti], GTX 1650 SUPER). Typiquement, aucun partenaire du Caméléon ne mentionne le nom de la puce graphique, il faudra donc se renseigner pour connaître le modèle exact du GPU de la GTX 1650 qui vous intéresserait. Cela dit, certains constructeurs indiquent désormais la présence de l’encodeur NVENC Turing sur les pages produits, c’est le cas par exemple chez GIGABYTE avec sa GTX 1650 D6 WindForce OC 4G (rev. 2.0).

 

Un détail, certes assez minime, qu’il faudra garder à l’esprit si celui-ci est important pour vous. On peut parfaitement comprendre l’intérêt économique (et environnemental, si l’on ose dire) de recycler des puces partiellement défectueuses, mais l’on regrettera tout de même encore cette pratique d’une intégration souvent assez peu explicite — que ce soit chez Nvidia ou chez AMD, les deux savent très bien y faire — qui ne fait que compliquer les choses pour l’acheteur. (Source : Tom's)

 

gigabyte gtx 1650 windforce

 Comme d'habitude, l'entrée de gamme sert de décharge pour les déchets de puces de modèles de cartes graphiques supérieures. Pas un drame, mais pas gégé non plus.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !