Il a été révélé qu'OVHcloud a déposé une plainte contre Microsoft pour pratique anticoncurrentielle auprès de la branche antitrust de la Commission Européenne l'année dernière durant l'été ! Si cela vous parait bizarre que la nouvelle ne soit sortie que très récemment, c'est en réalité bien normal dans le milieu. En effet, les auteurs d'une plainte déposée auprès de la Commission sont gardés anonymes jusqu'à assez tard dans le processus et le défendeur ne prend connaissance de l'identité des plaignants que plusieurs mois après l'entrée de la plainte dans le système.

 

Le dépôt d'OVHcloud - qui n'aurait pas agi seule et aurait été rejointe par deux autres acteurs européens du cloud non nommés - se concentre particulièrement sur la manière dont Microsoft gère ses opérations de licences (notamment pour sa suite bureautique en SaaS, Microsoft 365) sur le marché cloud. La Raymonde est ainsi accusée d'abus de position dominante pour privilégier sa plateforme Azure et de tirer les prix vers le haut dès lors que les licences Office sont utilisées sur des plateformes cloud concurrentes. Voici ce qu'un porte-parole d'OVHcloud avait à dire dans un entretien avec The Register : 

 

We confirm that several companies including OVHcloud are taking action to ensure a level playing field among cloud services providers operating in the European Digital Single Market, by filing a complaint with DG Competition of the European Commission against Microsoft. According to the plaintiffs, through abusing its dominant position, Microsoft undermines fair competition and limits consumer choice in the cloud computing services market." - un être vivant de chez OVHcloud. 

 

De son côté, Microsoft a bien évidemment réfuté ces allégations. 

 

The cloud market is growing and European cloud providers have built successful business models using Microsoft software and services. Cloud providers enjoy many options to provide cloud services to their customers using Microsoft software, whether purchased by the customer or the partner. We're continuously evaluating how we can best support partners and make Microsoft software available to customers across all environments, including those of other cloud providers." - une personne de chez Microsoft.

 

Hélas, il est vrai qu'accusation d'abus de position dominante/suspicion de pratique anticoncurrentielle et Microsoft vont malheureusement trop souvent de pair, et ce depuis bien des années déjà. C'est bien loin d'être le premier rodéo du genre pour l'entreprise américaine, même si elle avait quelque peu réussi à voler sous le radar ces derniers temps. Mais alors que les plaintes commencent à nouveau à s'accumuler - n'oublions pas celle-ci, déposée par NextCloud et 30 autres entreprises en novembre dernier -, la dominance à hauteur de 69 % du marché européen par le trio magique AWS, Microsoft et Google Cloud interroge de plus en plus les régulateurs en Europe et un travail de "réflexion" est en cours sur le sujet. On verra bien ce qu'il en adviendra. Bon, et sinon imposer des amendes, c'est chouette, ça fait les titres, mais encore faudrait-il que ces très grosses entreprises finissent par les payer... N'est-ce pas, Intel ?

Grosse saison 2021 en tout cas pour OVHcloud, entre l'incendie ayant détruit son centre de donnée à Strasbourg en mars et son introduction en bourse vers la fin de l'année, et donc entre-temps cette offensive contre Microsoft. (Source : 1 et 2)

 

commission europeenne


Un poil avant ?

Mushkin Redline VORTEX : un SSD PCIe 4.0 qui fuse, mais reste "abordable"

Un peu plus tard ...

Hopper annoncé la semaine prochaine ?

 OVHcloud pense que Microsoft abuse de sa position dominante en privilégiant sa plateforme Azure dans sa gestion des licences Microsoft 365 ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !