MAJ 14/10/2021 : La rumeur a été confirmée par la voix du PDG de TSMC lui-même lors de l'annonce des résultats trimestriels,  le fondeur taiwanais et le japonais Sony vont bel et bien construire ensemble une nouvelle usine au Japon. Sa construction doit commencer en 2022 et la production devrait ensuite pouvoir démarrer au cours de 2024. Comme attendu, l'usine n'utilisera pas de procédé de gravure de pointe, mais se concentrera sur les nodes 22 à 28 nm, principalement pour la production de capteurs d'images et de composants de véhicules électriques. Pas de quoi alléger la pénurie actuelle, mais ça devrait contribuer à garantir une meilleure disponibilité des composants à l'avenir. (Source)

 

Longtemps assez discret dans les médias, TSMC est devenu un véritable chouchou de la première page ces derniers temps, et par conséquent l'entreprise fait inévitablement aussi l'objet de rumeurs. La dernière en date est celle d'une implication étendue de TSMC au Japon. Enfin ce n'est plus tellement une rumeur si l'on se souvient que le fondeur taïwanais s'est déjà bel et bien engagé avec un paquet d'entreprises japonaises pour préparer l'avenir du semiconducteur, mais il s'agit là uniquement d'une affaire de "recherche et développement", tandis que le bruit court aussi en parallèle que TSMC pourrait en sus installer sa première usine directement sur le territoire japonais. Aujourd'hui, la source est encore une fois la même que précédemment, à savoir le journal Nikkei Asia. Que nous dit-il ?

 

logo tsmc sony

 

Eh bien qu'un joint venture serait à présent au programme au Japon, impliquant TSMC et au moins le constructeur japonais Sony ! Une association qui aurait pour objectif principal la construction d'un nouveau fab, dont la facture est estimée à 7 milliards de dollars (clairement pas une usine de pointe donc), somme qui pourrait être payée pour moitié par le gouvernement japonais. En contrepartie, ce dernier chercherait à s'assurer de l'engagement de TSMC pour la priorisation de la production dans cette usine pour le marché japonais. Le Nikkei affirme que le financement par le gouvernement sera inclus dans le budget de l'année fiscale 2021, qui sera en principe finalisé vers la fin du mois.

La future usine pourrait être implantée à Kumamoto Prefecture sur un terrain dont Sony est propriétaire et à proximité d'une usine existante où le japonais fabrique déjà des capteurs d'images (la même qui avait été lourdement affectée par le tremblement de terre en 2016 et à l'origine une pénurie de certains types de capteurs par la suite). Il se dit que la production de ce fab pourrait au départ se concentrer sur les capteurs et processeurs d'image, ainsi que les composants pour les véhicules électriques.

 

La rumeur mentionne aussi la participation potentielle au projet de Denso, un acteur assez discret (en ce qui nous concerne), actif dans le domaine des pièces automobiles et qui serait l'un des fournisseurs de Toyota — l'entreprise fait d'ailleurs partie du groupe Toyota. Pour l'anecdote, Denso était devenu indépendant de Toyota Motors en 1949. Justement, Denso est également de plus en plus impliqué dans l'automobile hybride et électrique, ainsi que la robotique. Sa participation dans un fab de semiconducteur aurait donc beaucoup de sens vu l'importance de cette production pour le monde automobile aujourd'hui.


Un poil avant ?

La DDR5 en 14 nm avec 5 couches à la EUV entre en prod' chez Samsung

Un peu plus tard ...

Un beau refresh de Trident Z spécial DDR5 chez G.Skill

 Le projet japonais de TSMC sur le point de se concrétiser ? MAJ : la réponse définitive est oui ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !