La lutte contre la pénurie des semiconducteurs est une guerre qui s'effectue sur la longue durée, avec des fondeurs qui semblent comprendre qu'il va falloir non seulement améliorer les usines existantes, mais aussi en mettre sur pied des nouvelles, et dans tous les domaines. En effet, si certains comme TSMC ou Samsung annoncent des complexes industriels prévus pour les toutes dernières technologies, il ne faut pas oublier qu'une partie de la pénurie provient aussi d'un manque de composant à l'apparence moins critique, comme des transistors de puissance, des puces réseaux ou des contrôleurs divers et variés. C'est donc pour cela que GlobalFoundries annonce ouvrir une nouvelle usine à Singapour, néanmoins elle ne produira pas des technologies révolutionnaires, mais des wafers en 55 et 40 nm.

 

Les chiffres annoncés par le fondeur sont impressionnants, avec près de 450 000 wafers par an, soit environ 37 500 wafers par mois, ce qui devrait faire souffler le secteur à partir de la fin 2023. L'objectif sera de produire principalement des puces pour les réseau 5G, la sécurité des utilisateurs et l'industrie automobile, des secteurs qui consomment certains composants annexes, toutefois utiles pour les cartes graphiques et cartes mères : contrôleurs d'alimentation, MCU pour la gestion de la ventilation et du RGB, puces de BIOS... L'opération couterait tout de même 4 milliards de dollars US, une somme assez élevée, qui montre que même sur des process maitrisés, le cout des usines et des machines reste important.  (source : Anandtech)

 

global foundries


Un poil avant ?

De l'écran Mini LED WQHD, HDR 1000 et 170 Hz en préparation chez AGON d'AOC

Un peu plus tard ...

AMD fait aussi du ménage dans ses drivers, fini de Windows 7 et des vieux GPU

 Afin de booster sa production de wafer, GlobalFoundries ouvre une nouvelle usine avec un bon débit de sortie... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !