Les rebondissements continuent dans les épisodes de notre série "Amour, gloire et fibre optique", où les acteurs principaux se battent pour quelques millions d'euros ou pour obtenir des faveurs auprès des abonnés. Toutefois, cette fois-ci il s'agira d'un litige purement entre entreprises, avec l'ARCEP qui a dû trancher sur le problème comme elle l'a fait entre Free et SFR. Sauf que les protagonistes seront Orange, en tant que successeur de l'opérateur historique, et Altitude Infra, en tant que représentant de la sous-traitance dans l'installation de la fibre optique. La raison de l'embrouille aujourd'hui : une histoire de poteaux de télécommunication, dont l'exploitation n'est toujours pas simple.

 

Le problème est simple, lorsqu'un sous-traitant utilise les poteaux de télécommunication pour installer de la fibre optique en aérien, celui-ci peut s'occuper de remettre en état le poteau en question et faire facturer Orange par la suite. Cependant, le successeur de France Télécom était quelque peu radin sur la somme reversée pour la remise en état de son parc aérien, ne donnant que 208 € par poteau remplacé, contre les 430 € demandés par Altitude Infra. C'est donc l'autorité bien connue qui a servi de juge, et celle-ci a tranché pour un tarif minimum de 300 € par poteau, un chiffre obtenu suite à des modélisations et simulations de remplacement.

De plus, le changement s'applique de manière rétroactive jusqu'au 5 avril 2019, ce qui risque de faire une jolie facture pour Orange. Et qui montre que parfois, à quelques détails près, il n'est pas difficile de mettre des bâtons dans les roues du déploiement de la fibre optique en France. (source : ARCEP)

 

le fil qui chante version cdh


Un poil avant ?

Pine64 revient avec un Quartz64, un concurrent du Rasberry Pi équipé d'un port PCIe

Un peu plus tard ...

Teamgroup officialise son premier kit de DDR5

 Après de nombreux mois de différents sur la rémunération de la rénovation des poteaux de télécoms, l'ARCEP a tranché... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 14 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !