Les fusions, rachats et autres mariages sont de monnaies courantes ces dernières années entre les géants de l'industrie informatique, chacun essayant d'obtenir les avantages des autres acteurs, voire de les avaler. Et l'automne dernier, c'était au tour d'AMD d'avoir des envies gloutonnes, en proposant d'acquérir Xilinx, le leader mondial des FPGA, ces circuits dont l'architecture électronique est reprogrammable à souhait. L'intérêt n'est pas anodin, puisque ces puces permettent le prototypage des processeurs, accélérateurs et autres ASIC, et sont donc très demandées dans les milieux professionnels. Ils sont aussi l'une des bases pour la réalisation des calculs d'IA les plus avancés, tout ce qui permet de se positionner au top du marché de l'électronique en donnant un gros coup de fouet à sa R&D et ses parts de marchés dans l'industrie.

 

La firme de Lisa Su a donc entrepris les démarches auprès de l'UE afin d'obtenir les autorisations par les autorités européennes de récupérer Xilinx sans subir une interdiction. Un jalon administratif commun, qu'a pu passer sans encombre SK Hynix il y a peu dans le rachat de la division NAND de chez Intel. Cependant, cela n'est pas toujours évident, puisque la commission peut déclarer que cela perturbera le marché des semiconducteurs. Il y a toutefois peu de risques à cela, puisque l'autre géant des CPU, Intel, est aussi un géant dans le domaine des FPGA et dispose de son propre département dédié à ce sujet. Le délai est donc fixé à la fin juin pour la réponse définitive, mais il faudra encore passer par les autorités chinoises et britanniques pour garantir la validation juridique de la fusion.

 

Si cela finit par aboutir, AMD aura dès lors tous les outils en mains pour développer de nouveaux composants à sa guise, et ce qu'importe le secteur : informatique grand public, smartphones, ASIC, datacenters... De quoi diversifier son portefeuille, et de mieux garantir sur le long terme la croissance de l'entreprise. (source : Commission Européenne)

 logo amd xilinx


Un poil avant ?

L'Apple M1 possède une vulnérabilité matérielle... mais sans risque pour les utilisateurs finaux

Un peu plus tard ...

Les premiers processeurs grand public Armv9, les Cortex-X2, Cortex-A710 et Cortex-A510, sont officiels

 Dans la série Amour, Gloire et Silicium, retournons voir comment se passe la mariage d'AMD et de Xilinx... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !