Au milieu de la paranoïa sanitaire ambiante autour du nouveau coronavirus, d'autres se sont aussi posés la question (discutablement tout de même moins pertinente) du risque d'un impact potentiel sur l'activité économique de manière générale. Les affaires de la Chine devraient au moins en subir des conséquences négatives sur le court terme, alors que le pays avait déjà ordonné la fermeture temporaire de plusieurs usines notamment de Foxconn (qui produit beaucoup pour Apple), Samsung ou encore Tesla. D'un autre côté, de nombreuses compagnies comme Facebook, Razer ou LG ont également limité les voyages d'affaires vers et dans le pays. Bref, les craintes d'un impact économique pour les compagnies Tech paraissent pour l'instant encore relativement raisonnables.

 

Mais le sujet en particulier qui nous intéresse aujourd'hui est celui de la DRAM et NAND, la division DRAMeXchange de TrendForce ayant communiqué pour adresser la crainte spécifique d'un impact sur la production, et donc d'un amenuisement de l'approvisionnement. En fait, DRAMeXchange explique que les constructeurs n'ont aucun souci à se faire étant donné que les fabs sont restées actives malgré l'épidémie, d'une part grâce à des mesures de surveillance "sanitaire" plus strictes pour les salariés des usines, mais aussi parce que la majorité des lignes d'assemblage sont suffisamment éloignées de Wuhan.

De plus, dans le cas des fournisseurs de DRAM, des 3 producteurs majeurs seul SK Hynix a une usine en Chine du côté de Wuxi, à proximité de Shanghai et à plus de 700 km de Wuhan, et n'aurait donc pas été directement impacté par l'épidémie. Enfin, dans le cadre du Nouvel An chinois, DRAMeXchange clarifie que la majorité des changements de personnel des fabs ont déjà été programmés de sorte que les chaînes de production restent opérationnelles. Autrement dit, l'analyste estime qu'il n'y a eu aucun impact négatif substantiel sur la production de DRAM, mais précise toutefois qu'il est aussi impératif de surveiller le risque toujours bien réel d'un impact sur le système de logistique et de transport de la Chine, qui pourrait provoquer une pénurie de matière première à l'échelle nationale.

 

Par contre, le ton est un tantinet moins positif pour les fournisseurs de NAND. Notamment, les fabricants chinois YMTC et XMC pourraient ne pas être en mesure de rester opérationnels à cause de la quarantaine. Cependant, la capacité en wafer de la fab YMTC à Wuhan ne représentant que 1 % de l'industrie NAND mondiale, les répercussions seraient en principes nulles, voire inexistante pour le marché - ce qui ne veut pas dire que le reste du cartel ne s'en servira pas de prétexte (hélas, quand il s'agit des affaires, généralement tous se valent, y compris les plus glauques) pour faire grimper ses prix, puisque c'est de toute manière son objectif principal au moins depuis l'année dernière, y compris pour la DRAM. (Source : DRAMeXchange, via Tom's)

 

masque hygiene dram nand cdh

 Quel impact attendre des mesures propectives face au fameux virus pour les fournisseurs de DRAM et de NAND ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 23 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !