Décidément la vie des acteurs du mobile et des smartphone n'est vraiment pas simple ces derniers temps. Si les USA sous l'influence de Trump ont entamé une guerre commerciale avec le gros acteur chinois Huawei, il est bon de rappeler que leurs entreprises sont soumis aussi aux lois anti-trust - loi anti-cartel en français, les abus de position dominante - et Qualcomm, qui a déjà été taclé en Asie ou en Europe pour ses pratiques commerciales déloyales vis-à-vis de la concurrence se fait attaquer cette fois sur son propre territoire par la FTC - Federal Trade Commission - par l'intermédiaire du juge Lucy Koh. Une accusation qui n'est pas la première, l'entreprise ayant déjà été attaquée par la FTC en 2017 sous la demande d'Apple, de Samsung et d'Intel pour ne citer que les plus gros.

 

Ce pourquoi est accusé Qualcomm est simple : la compagnie s'amuse à imposer des royalties à ses clients pour l'utilisation de ses puces dans leurs systèmes mobiles. Des royalties s'appliquant à 5% du prix de vente final du téléphone avec une limite à 400$ sur ce prix soit un maximum de 20$ que vous payez en plus pour Qualcomm, ce qui peut s'avérer être 10 à 100 fois le prix des puces utilisées selon les situations. Une somme qui impacte donc les ventes de smartphone d'entrée et milieu de gamme et qui permet de gonfler les ventes de Qualcomm sur des modèles plus gros et plus coûteux, pratique que la FTC pointe du doigt car c'est part sa présence sur la quasi intégralité du marché que le fabricant se permet d'appliquer de tels tarifs. Le fabricant est aussi accusé de discrimination et d'obligation à payer plus pour certains fabricants s'ils veulent utiliser ses technologies. Une affaire à suivre dans tous les cas en ces temps de guerre commerciale et de bataille à qui a la plus grosse dans ce domaine... (source : Tom's Hardware)

 

qualcomm ftc 2019 cdh


Un poil avant ?

Quelques soucis techniques sur le Comptoir

Un peu plus tard ...

Deux mobales X570 déjà "officialisées" par MSI avant même le Computex

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !