Suivant une première tournée de nouveautés au début de l'année, Phanteks comble aujourd'hui le trou dans sa gamme Eclipse entre les P400 et P600 — par ici pour relire notre test de ce dernier — avec un « nouveau » P500A. Absolument aucune rupture par rapport aux autres modèles précédents de la série, on distingue dès le premier coup d’œil la carrure et le style d’un des boîtiers Eclipse de la marque. Il faut reconnaître que le style est relativement passe-partout, ni trop m’a-tu-vu ni trop sobre.

 

phanteks eclipse p500a trois modeles

 

Comme il fallait s’y attendre, le P500A affiche des dimensions à mi-chemin des deux modèles susmentionnés, soit 510 x 240 x 505 mm, avec un châssis en acier de 8 kg capable d’accueillir une mobale E-ATX de 280 mm de large. Du verre trempé uniquement sur le côte, le reste est en plastique et la façade est intégralement en mesh ordinaire avec une perforation ultra-fine pour un flux d’air optimisé et une résistance optimale contre la poussière, mais aussi une barrière réduite face au bruit. Le panneau des I/O comprend de l’USB 3.0, ainsi que de l’USB-C Gen2 (ouf, on y arrive). 

 

phanteks eclipse p500a drgb cote

 

Si vous connaissez déjà Alain Térieur de chez Phanteks, celui du P500A ne surprendra personne, il correspond même à celui du (légèrement) plus grand modèle P600A. Pas de vraie limite pour le hardware PC contemporain, 190 mm pour le ventirad, 435 mm pour le GPU (et un emplacement horizontal de 3 slots, riser optionnel), 190 à 250 mm pour l’alimentation, rien à redire. Idem côté ventilation, identique à celle du P600A, 7 emplacements 120 mm ou 6 de 140 mm (avec des filtres sur le dessus et pour l’alimentation), et vous comprendrez donc aussi que le P500A est tout autant radiateur friendly pour refroidir le PC à l’eau. Encore une fois, le stockage est à l’honneur, 3 x 2,5 » et 2 x 3,5 » par défaut, mais il est possible d’atteindre les 10 disques durs avec des brackets optionnels (également compatibles 2,5 »). Voilà qui n’est pas vilain.

 

phanteks eclipse p500a cote

 

Le P500A est décliné en 3 versions : le modèle de base en noir avec deux ventilateurs de 140 mm standards ; un P500A D-RGB proposé en noir ou en blanc avec 3 des nouveaux ventilateurs SK 140 DRGB de la marque, un éclairage RGB dans le cache de l’alimentation et un contrôleur D-RGB intégré. Le premier modèle coûte 99,90 €, les des autres 129,90 €, et ils sont tous garantis 5 ans (ce qui est rare pour un boîtier). Ils devraient tous être disponibles dès ce mois-ci.

 

Simultanément, Phanteks a donc fait débuter sa série de ventilateurs SK 100 : SK 120 PWM (7,90 €), SK 140 PWM (8,90 €), SK 120 DRGB (12,90 €), SK 140 DRGB (14,90 €), et des packs de trois pour les modèles DRGB à 34,90 € et 39,90 €. Ils seront aussi disponibles dès juillet et la garantie est de 2 ans. Résolument orientés airflow avec leurs 9 pales, ils sont tous PWM et peuvent mouliner entre 500 et 1500 tr/min, pour un CFM de 50 (120 mm) et 84,5 (140 mm). Leur nouveau cadre aurait été étudié pour limiter au maximum les nuisances sonores et les vibrations, en sachant qu’ils sont aussi livrés avec des amortisseurs en caoutchouc.

 

phanteks sk 120 140 drgb

 Un nouvel Eclipse chez Phanteks et de nouveaux ventilateurs qui viennent étoffer l'offre du constructeur avec prix paraissant corrects.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !