• Performances

Afin de vérifier la qualité de la prestation offerte, nous nous sommes intéressés à 2 points particuliers. D'une part les performances intrinsèques en termes d'images par secondes obtenues en comparaison de celles produites par une RTX 3080 installée localement. La comparaison a toutefois quelques limites, puisque si nous utilisons les mêmes réglages graphiques, les configurations ne sont elles pas équivalentes en tout point (nous utilisons par exemple un Core i9-12900K en local). Néanmoins, il est intéressant de vérifier si GeForce Now RTX 3080 propose des performances du calibre de celles obtenues avec une configuration haut de gamme utilisant une telle carte graphique. La réponse est oui, même si on constate généralement un petit avantage pour la solution locale (4 à 5 % selon les jeux et les réglages). La partie CPU semble en particulier plus faiblarde sur l'offre GFN que notre 12900K, ce dernier constitue toutefois la crème de la crème d'un point de vue des performances ludiques.

 

Performance GFN sur Shield TV [cliquer pour agrandir]Performance sur RTX 3080 FE [cliquer pour agrandir]

 A gauche GFN à droite en local sur Cyberpunk 2077 en UHD avec RT

 

Quid du ressenti ? Peut-on vraiment oublier que l'exécution du jeu ne se fait pas localement ? En toute honnêteté, le résultat est plutôt bluffant, puisque ce sera pour beaucoup transparent dans les jeux, hormis ceux compétitifs nécessitant une latence la plus faible possible. Pour mesurer cette dernière, nous nous sommes naturellement tournés vers LDAT. Un point important à noter, la latence est inversement proportionnelle aux nombres d'images par seconde, elle est aussi fortement liée à la fréquence de rafraîchissement et la réactivité de l'afficheur. Nous n'avons pas particulièrement "soigné" ces points (notre écran disposant d'une dalle VA pas particulièrement réactive, idem pour le MacBook Air), car ce ne serait pas forcément représentatif de l'usage qui pourra être fait d'un tel service, l'objectif étant ici de mesurer l'impact de GFN par rapport à une exécution locale.    

 

LDAT en UHD pour la Shield TV [cliquer pour agrandir]LDAT en FHD pour la Shield TV [cliquer pour agrandir]

 A gauche la latence mesurée sous Cyberpunk 2077 en UHD, à droite en FHD 

 

Qu'en est-il alors des résultats, sans surprise l'exécution du jeu en local permet une latence bien moindre, toutefois, la valeur obtenue sous GeForce Now reste toutefois correcte pour un usage confortable, comme nous l'avons ressenti lors des sessions de jeux. Il est sûr que pour des jeux nécessitant énormément de réactivité, ce n'est pas la solution optimale, mais la prestation s'avérera largement satisfaisante voir bluffante pour la plupart. Pour étayer nos propos quant à l'impact des i/s et de la fréquence de rafraîchissement sur la latence, nous avons ajouté les résultats en FHD à 120 Hz pour la solution locale avec RTX 3080.

 

 

• Verdict

comptoir yallahPour conclure, voilà une vraie bonne surprise que cet essai. Pas vraiment emballé par le principe du Cloud Gaming (on va se retrouver au chômage avec ça !), il faut bien reconnaitre que cet essai nous a bluffé. Quelle surprise de pouvoir jouer de manière confortable sur un téléviseur 4K avec RT par le biais d'une simple Shield TV. La prestation technique est impressionnante et mérite d'être saluée. Par contre, les e-sportifs ne trouveront pas forcément leur compte, puisqu'il existe une pénalité sensible, pour ces derniers, au niveau de la latence. A contrario, il est peu probable que le joueur "classique" ne soit perturbé par ce point, le résultat étant suffisamment réactif pour ne pas altérer l'expérience de jeu, et ce d'autant moins sur des jeux moins compétitifs tels que les AAA. Pour autant, il est difficile de considérer cette option autrement qu'une solution d'appoint pour un usage ponctuel. Elle permet ainsi d'envisager une souscription à la demande, le temps de profiter d'un jeu particulier pour lequel sa propre configuration s'avèrerait insuffisante, ou le temps que les tarifs se normalisent. Reste qu'il faut pour cela que les jeux soit disponibles sous GFN, ce qui n'est pas garanti du fait de la politique de certains éditeurs. Ce sera le principal frein à une adoption par certains, mais aussi le refus du modèle économique, où on ne paie plus un matériel dont on est le propriétaire, mais un service qui s'arrête dès l'instant où l'on cesse l'abonnement. 


 

amd 40 bequiet 40 Logo G Skill intel 40 asus 40 nvidia 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 



Les 17 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !