• PERFORMANCES

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant via logiciel la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

 

La bestiole n'est clairement pas la meilleure de notre plateau, au contraire. Le Mirage 5 parvient à terminer tous nos tests, cependant, les températures relevées sont les plus élevées quels que soit le TDP à dissiper et la vitesse de rotation appliquée au ventilateur. Ce fait ne nous laisse pas présager du bon au palier le plus bas, mais le Mirage 5 maintiendra en vie notre processeur, même dans ces conditions difficiles.

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

Le prochain exercice nous permet de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Voici la référence testée ce jour face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le modèle testé aujourd'hui face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

 

La comparaison avec nos modèles référents ne laisse pas le moindre doute, le Mirage 5 est un ventirad d'entrée de gamme qui ne rivalisera pas avec eux.

 

• NUISANCES SONORES

 

Concernant les nuisances sonores, la turbine installée n'en sera pas avare. Il faut dire qu'avec ses 3000 tr/min, elle donne de la voix. Nous relevons un peu plus de 54 dB à fond. Le Mirage 5 est bien bruyant à ce stade. La régulation, comme toujours, nous permet de limiter les nuisances, mais le ventirad restera audible jusqu'à 50% de ses capacités. Il faudra passer sous ce seuil pour profiter d'un système bien plus agréable bien que toujours audible dans certaines conditions.

 

• ET DONC ?

comptoir 3stars

Nous en avons terminé avec ce premier ventirad Aerocool, très intrigant par sa forme. Même si le concept ne date pas d'hier, nous nous interrogions à son sujet. La réponse est là, et dans les grandes lignes le Mirage 5 est un modèle d'entrée de gamme, plutôt joli, à la finition assez propre, mais perfectible. Le format cylindrique est marrant, et reste plutôt esthétique dans sa robe noire. Le dessus à effet miroir sans fin est réussi. Il offre un éclairage coloré, mais assez discret au final.

 

Avec ses 44 ailettes et ses six caloducs, l'engin semble suffisamment armé pour tout affronter. Les performances relevées disent pourtant le contraire. Le Mirage 5 reste modeste, tout en parvenant à maintenir en vie notre configuration. Pour cela, il a besoin d'un ventilateur véloce qui tournera jusqu'à 3000  tr/min. Et tout cela émet un bruit important à pleine vitesse.

 

Le modèle reste toutefois intéressant si vous voulez changer votre ventirad stock à moindres frais puisqu'il est vendu 40 € environ. Si vous avez un processeur pas trop gourmand à rafraîchir, alors il fera le boulot sans mal. La concurrence reste cependant rude, avec un Hyper 212 BE toujours au top et pas cher du tout.

 

À l'issue de notre test, nous attribuons 3 étoiles au Mirage 5 d'Aerocool, qui se montre bruyant et manque un poil de punch !

 

conclusion mirage 5

 


asus 40  corsair 40  antec 40  intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !