• performances

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

 

Les performances du modèle sont assez modestes de prime abord. L'AS500, malgré son gabarit plus fin, mais plus haut, vient chatouiller le Pure Rock 2 de chez be quiet! Tantôt devant, tantôt derrière, les deux modèles se partagent le fond du classement. Cependant ces résultats sont à affiner et il convient de se rappeler que l'AS500 est équipé d'un ventilateur qui tourne à 1200 tpm seulement et que la marque a multiplié ailettes et caloducs ici. Ainsi, même si elles ne sont clairement pas les meilleures du panel, les performances délivrées se montrent bien plus optimisées qu'il n'y paraît. Un bon boîtier bien aéré permettra de maximiser les performances ici et le changement ou l'ajout d'un second ventilateur est envisageable si vous cherchez la performance pure.

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

Le prochain exercice nous permet de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Voici la référence testée ce jour face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le modèle testé aujourd'hui face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

 

Face à nos modèles de référence en aircooling et en watercooling, il va de soi que l'AS500 ne fait pas vraiment le poids. L'écart est de 7 à 8°C à pleine vitesse et grimpera jusqu'à +15°C une fois le ventirad régulé.

 

• nuisances sonores

 

En ce qui concerne les nuisances sonores, l'AS500 se montre agréable à l'usage lorsqu'il tourne à pleine vitesse. On remarque que le ventirad se montre ensuite bien plus "bruyant" que le Shadow Rock 2, dès que l'on régule son ventirad. L'adversaire ici est coriace, mais l'AS500 reste tout de même agréable à ce stade. Le ventirad de Deepcool reste confortable jusqu'à 50 % de sa vitesse et sera nettement plus audible que l'excellent bequiet! au-delà de ce seuil. Enfin, au ralenti, Il faudra tendre l'oreille pour vérifier que la ventilation tourne.

 

• et donc ?

comptoir 4starsIl est temps de statuer sur le sors du Deepcool AS500 qui n'impressionne clairement pas par ses performances ! Attention cependant à noter qu'il parvient à maîtriser un gros CPU avec un ventilateur qui ne tourne qu'à 1200 tpm. Cette précieuse information révèle finalement un modèle avec pas mal de potentiel. La marque choisit un ventilateur à vélocité modérée afin de limiter les nuisances sonores générées. La recette fonctionne, l'AS500 se montre agréable à l'usage et permet de garder une température convenable pendant nos tests. L'équipement qui accompagne le ventirad est assez simple sur cette version, qui ne dispose que d'un seul ventilateur et de tout le nécessaire pour le montage sur les plateformes les plus récentes. La conception, l'assemblage et les finitions sont particulièrement soignés et le modèle propose même une pointe de RGB contrôlable via la carte mère ou une commande filaire livrée. Une version équipée de deux ventilateurs est également annoncée, l'AS500 Plus et devrait faire son apparition en même temps que celui-ci. Le prix public conseillé, 60 € rappelons-le (70 € pour la version Plus), est peut-être le talon d'Achille du Deepcool AS500. Sa finition haut de gamme justifie en partie la somme affichée, même si les performances en l'état ne sont pas les meilleures qu'il soit. Au final, nous attribuons un bon 4 étoiles à ce modèle, dont la marge de manoeuvre est assez élevée, mais qui nécessitera l'ajout ou le changement du ventilateur livré.

 

as500 conclu

 


asus 40 corsair 40 antec 40 intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !