• La gamme Cezanne

Avant de décrire le processeur utilisé pour ce test, faisons un rapide tour de la gamme des APU Ryzen série Cézanne pour ordinateurs de bureau, qui couplent donc une architecture CPU Zen 3 à un GPU de type Vega. À noter que des déclinaisons "E" existent également pour les 3 références ci-dessous, le TDP étant ramené à 35 W pour ces dernières, conduisant donc à une fréquence de base bien plus faible pour respecter ce dernier.

 

RéférenceCœurs / Threads

Fréquence Base / Boost Max.

(GHz)

Cache L3

Fréq. IGP (GHz)

CU IGPTDPtarif
Ryzen 7 5700G 8 / 16 3,8 / 4,6 16 Mo 2,0 8 65 W 359 $
Ryzen 5 5600G 6 / 12 3,9 / 4,4 16 Mo 1,9 7 65 W 259 $
Ryzen 3 5300G 4 /8 4 / 4,2 8 Mo 1,7 6 65 W -

 

Si les 5700G et 5600G seront disponibles à la vente d'ici quelques jours, il faudra se montrer patient pour le 5300G, dont le prix n'est pas encore connu.  Pour faire fonctionner un de ces APU, il vous faudra une carte mère AM4 utilisant un chipset de série 400 ou 500 et disposant d'un bios intégrant au minimum un AGESA 1.1.8.0, afin d'être en mesure d'amorcer le système. L'AGESA 1.2.0.3b ou plus récent est requis pour des performances optimales. Voyons à présent en détail la puce qui nous a permis de tester le comportement de ces nouveaux APU.   

 

 

• Ryzen 7 5700G

Pour ce test, AMD nous a fourni le Ryzen 7 5700G, qui constitue le haut de gamme. C'est à la fois intéressant, puisqu'il s'agit du premier APU à plus de 4 coeurs en notre possession, mais il nous semble également pertinent de pouvoir aussi explorer les options moins onéreuses. Si nous parvenons à mettre la main sur un Ryzen 5 5600G, et plus tard un Ryzen 3 5300G, nous mettrons à jour naturellement ce dossier. Mais revenons donc au 5700G, dont l'apparence est comme toujours strictement identique aux autres puces AM4, à l'exception bien sûr du marquage. La face arrière laisse apparaitre les 1331 pins utilisés par le socket.

 

5700g recto5700g verso

Ryzen 7 5700G avant et arrière

 

Voyons ce que CPU-Z peut nous apprendre sur ce processeur. Le TDP officiel est fixé à 65 W, valeur avec laquelle il faut prendre du recul, puisque les concepteurs ont souvent la fâcheuse manie de tordre le cou à sa définition originelle. On préférera donc ici le PPT, qui correspond à 88 W minimum. Par rapport aux processeurs Zen 3 dépourvus d'IGP, le plus gros changement est bel et bien la division par 2 du cache L3.

 

CPU-Z : les fréquences [cliquer pour agrandir]

Fréquences du Ryzen 7 5700G (repos / 1 cœur actif / tous cœurs actifs)

 

Sous charge modérée, nous avons légèrement dépassé les 4,6 GHz annoncés au niveau de la fiche technique, AMD étant plutôt conservateur à ce niveau, probablement pour s'éviter un autre psychodrame façon Zen 2, où certains utilisateurs s'étaient plein de ne pas parvenir à la fréquence de crête attendue. Sous charge sévère (tous cœurs à 100%), la fréquence baisse quelque peu, passant très brièvement sous les 4,3 GHz. À noter qu'un bug entachait notre test des fréquences sous Linux, puisque les valeurs retournées dépassaient les 5,5 GHz (GG AMD !). N'ayant pu corriger ce problème de mesure rapidement, nous intégrerons plus tard la courbe de suivi des fréquences une fois ce souci réglé. Intéressons-nous à présent à la partie IGP de notre APU.

 

• VEGA 8

Lors de la conception des premiers APU s'appuyant sur l'architecture CPU Zen, AMD les a couplés à une base GPU Vega. Cette dernière comprenait pour le haut de gamme jusqu'à 11 CU. Lors du passage des APU à l'architecture Zen 2 (Renoir),  les rouges ont conservé la base Vega  pour le GPU, mais ramené le nombre de CU à 8, tout en augmentant drastiquement la fréquence de fonctionnement. Pour Cézanne, le GPU reste à 8 CU, mais la fréquence est légèrement moindre. Voici résumé ci-dessous les caractéristiques des GPU les mieux dotés de chaque génération. On constate donc qu'avec Renoir et Cézanne, AMD a réussi à augmenter légèrement la puissance à ce niveau tout en réduisant l'empreinte sur le die, via des fréquences de fonctionnement plus élevées pour le GPU. 

 

Référence

Fréquence IGP (GHz)

Nombre de CU IGPMAD FP32 (Tflop/s)
Raven Ridge (2400G) 1,25 11

1,76

Picasso (3400G) 1,4 11 1,97
Renoir (4700G) 2,1 8 2,15
Cézanne (5700G) 2,0 8

2,05

  

Voyons ce que GPU-Z peut nous apprendre de plus sur ce GPU intégré. On retrouve bien évidemment les 512 unités de calcul, organisées en CU par groupe de 64 et couplées à 4 TMU. 8 ROP se chargent d'écrire en mémoire, cette dernière étant comme souvent dans le cas des APU, le facteur limitant par rapport à ce que l'on peut retrouver sur une carte dédiée. Du côté des fréquences, les 2 GHz promis sont bel et bien là en charge, au repos le GPU se contentant de 400 MHz. 

 

GPU-Z Ryzen 7 5700G [cliquer pour agrandir]Caractéristiques et fréquences du GPU Vega 8 inclus au Ryzen 7 5700G

 

Pour ceux qui se poseraient en voyant la capture d'écran indiquant le GPU interfacé en PCIe 3.0, pas de crainte, un GPU dédié compatible PCIe 4.0 utilisera bel et bien cette norme de l'interface et les 16 lignes dédiées. Voilà, c'est terminé pour ce processeur, passons à la description de la carte de test page suivante.



Les 49 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !