La mobale des architectes

 

Designare, c'est un verbe utilisé en Espagne et en Italie qui trouve sa source dans le Latin "designo". S'il veut aujourd'hui dire "désigner", à l'origine il signifiait dessiner, marquer ou encore tracer. Dans ce concept, GIGABYTE griffe de ce nom ses produits destinés aux créateurs, ces derniers ayant la côte de nos jours puisque même Microsoft leur a dédié une mise à jour majeure de son Windows 10. Après un modèle X99, GIGABYTE s'est lancée dans la conception d'une version Z170 plus abordable et une Z270 suit donc avec la Z270X-Designare que nous allons tester pour vous aujourd'hui.

 

reviewr z270x designare

 

• Présentation et layout

GIGABYTE Z270X-DESIGNARE [cliquer pour agrandir]

 

GIGABYTE Z270X-DESIGNARE
Socket, chipset LGA 1151, Intel Z270
Etage d'alimentation 6+1+1 Phases
Mémoire 4 Slots DDR4, Max 64Go, DDR4-3866 (OC)
Slots d'extension

3 x PCIe 3.0 x16

3 x PCIe x1

SATA

6 x SATA 6 Gb/s

2 x SATA Express 10 Gb/s
1 x M.2 32 Gb/s

1 x U.2

LAN

1 x Intel I219V

Audio Realtek ALC1220
Ports USB

6 x USB 3.0 4 à l'arrière
et 2 internes

3 x USB 3.1 Gen2 1 x Type-C et 1 x Type-A arrière, 1 x interne

6 x USB 2.0 internes

Sorties vidéo

1 x HDMI, 1 x DVI-D

Bundle Manuel, DVD, 4 x SATA, BP I/O, Connector-G

Au menu esthétique de la Z270X-DESIGNARE, nous trouvons massivement du gris argent souligné par quelques touches de noir données par les connecteurs et slots. Le tout est accompagné par des caches et radiateurs aux lignes anguleuses et relativement fins. L'ensemble est relevé par une quantité très (trop ?) importante de DEL RVB disséminées un peu partout sur le PCB (derrière le PCB, autour du socket, entre les slots de RAM, le long de la carte, sous les slots PCIe). DEL éteintes, c'est sobre et plutôt classe, mais une fois la guirlande allumée ça pique un peu les yeux, vitres teintées ou lunettes de soleil obligatoires sous peine de perdre un oeil.

 

Le layout n'appelle a aucune critique, tout est parfaitement bien disposé avec un accès aisé et la circulation du flux d'air sur les composants se fera sans problème.

 

L'équipement est dans les standards de cette gamme de produits, mais il est complet et suffisant pour la très grande majorité des utilisateurs. On se demande quand même pourquoi les constructeurs intègrent des ports U.2 puisqu'ils cette technologie est surtout utilisée dans l'industrie et qu'il n'y qu'une seule référence de périphérique facilement trouvable dans le commerce à connecter dessus (SSD Intel 750). Mettre un second port M.2 aurait peut-être était une idée judicieuse...

 

L'assemblage et la finition sont excellents, l'intégration des DEL RVB au niveau du bord droit de la carte et entre les slots RAM est assez réussie, mais les autres, un peu perdues sur le PCB n'apportent pas grand-chose. Le bundle est une fois de plus maigrichon, mais c'est visiblement dans l'air du temps.

 

La partie audio et les slots PCIe [cliquer pour agrandir]Dissipateur chipset et port SATA [cliquer pour agrandir]Le socket et ses alentours [cliquer pour agrandir]

Panneau d'E/S arrière [cliquer pour agrandir]

Comme on est des mecs sympas, on vous a fait une petite vidéo pour vous laisser admirer l'éclairage RVB de la DESIGNARE. Attention les yeux ! (on vous aura prévenu...)

 

• Le BIOS

Après cette petite présentation de la partie émergée de l'iceberg, on plonge un peu plus en profondeur pour découvrir le BIOS.

 

Le BIOS en mode  [cliquer pour agrandir]Menu M.I.T [cliquer pour agrandir]M.I.T => CPU [cliquer pour agrandir]

M.I.T => CPU => Advanced 1 [cliquer pour agrandir]M.I.T => CPU => Advanced 2 [cliquer pour agrandir]Par ici le réglage des tensions, enfin une partie seulement... [cliquer pour agrandir]

C'est clair ou pas ?

 

On démarre gentiment avec le mode "easy", simple et clair il fait le boulot correctement pour les novices, ce qui est un bon point. Puis on passe en mode "advanced" et là, ça se complique. Déjà, la gestion de la sensibilité de la souris est mauvaise et vous donne du fil à retordre pour cliquer au bon endroit, qu'à cela ne tienne, les vrais passionnés de bricolage "Old-School" n'en ont cure et passent forcément au clavier. Ensuite, on cherche, on tâtonne pour trouver les options désirées qui n'obtiendront leur petite explication qu'une fois la touche "Alt" pressée.

 

Chez les autres constructeurs, on retrouve généralement une architecture, des dénominations et valeurs identiques ou similaires dans les BIOS. Chez GIGABYTE, ils ont visiblement décidé de ne pas faire comme tout le monde et de faire un BIOS à leur sauce quitte à déstabiliser l'utilisateur. Même si au fil du temps on s'y habitue et qu'au final il fait globalement ce qu'il a à faire, il faut bien avouer que c'est déroutant et que ça pourra rebuter ceux qui n'aiment pas être dérangés dans leurs habitudes, d'ailleurs vous l'aurez remarqué on vous a mis un peu plus de screenshots qu'à l'accoutumée histoire que vous vous rendiez compte de l'ampleur du bouzin.

 

• Softwares fournis

GIGABYTE fourni une palanqué de logiciels plus ou moins utiles centralisés dans l'application "APP Center" et dont voici une liste exhaustive : @ BIOS, USB Blocker, Cloud Station, Cloud Server, Fast Boot, On/Off charge 2, Platform Power Management, SIV, Smart Keyboard, Smart Timelock, SmartBackup, VTuner, 3DOSD, GameBoost, Gigabyte Firmware Utility et BIOS Setup.

 

App Center [cliquer pour agrandir] Paramètres Windows d'ans l'App Center [cliquer pour agrandir]Menu principal d'EasyTune [cliquer pour agrandir]

EasyTune Advanced CPU OC [cliquer pour agrandir]RGB Fusion [cliquer pour agrandir]RGB Fusion Advanced [cliquer pour agrandir]

GRRRRRRR ! [cliquer pour agrandir]

Please wait...

 

On vous épargne tous les petits utilitaires et autres joyeusetés pour se concentrer sur l'essentiel, à savoir l'APP Center, EasyTune et RGB Fusion. Commençons par le commencement avec l'utilitaire APP Center qui, rappelons-le, regroupe l'ensemble des applications, mais pas que puisqu'on y trouve aussi un accès direct aux paramètres Windows bien pratique. Malgré quelques lenteurs et quelques bugs dans la partie mise à jour, l'application fait correctement son boulot dans une interface claire et agréable. 

 

Passons maintenant à EasyTune, l'application permettant l'overclocking en direct de Windows ainsi que la gestion de la vitesse de rotation des moulins. L'interface est elle aussi bien pensée et esthétiquement réussie. On retrouve cependant les lenteurs déjà constatées dans l'APP Center, mais surtout un problème de synchronisation entre le BIOS et les valeurs présentes dans le mode "Advanced CPU OC". En effet, fréquemment les valeurs de tensions ou de fréquences rentrées via le BIOS ne sont pas identiques dans EasyTune vous obligeant à modifier toutes les valeurs différentes si vous souhaitez en modifier une. Rien de tel pour faire planter sa machine ou s'arracher les cheveux (demandez à Pascal ou à Thibaut) pendant une session d'OC.

 

Enfin on retrouve la bonne ergonomie et le style dans l'application RGB Fusion qui, vous l'aurez compris, sert à changer la couleur et la façon dont est éclairé le sapin. Point négatif, les lenteurs s'accentuent ici avec l'arrivée d'une jolie page "Please Wait" à chaque changement de couleur ou de mode, bien énervant lorsque l'on est en train de tester son nouveau joujou, même si cela sera oublié une fois le tout bien paramétré.

 




Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !