• C'est la pétée !

de funes jeune vieuxEh bien ce test atemporel est à présent terminé. Nous avions voulu savoir si l'ancien cador et première famille CPU dual-core Intel avec le D945 pouvait encore offrir des performances dignes en 2016 sur des applications somme toute banales. Pour évaluer ce qu'il avait encore dans les transistors, nous lui avons collé le dernier Pentium G4400 d'origine Skylake avec toutes les améliorations architecturales dont il a pu bénéficier en 10 ans. Nous n'avons pas été déçus par le dernier, en revanche le D945 nous a fait mal au coeur. Il est en moyenne entre 2 et 3x plus lent que le G4400 sur notre panel de test, parfois plus lent encore, mais jamais moins. De plus, malgré l'emploi d'un SSD en tant que partoche principale, le système nous a semblé plus lent et moins réactif, bref c'était plus laborieux pour obtenir l'action successive à notre clic de souris. Globalement on peut dire qu'il est complètement largué ce malheureux D945, mais pour du simple surf en revanche il fait l'affaire, pour taper une lettre Word ou mater de la vidéo sur YouTube, ça marche encore convenablement, sans oublier quand même ces lenteurs de réactivité. A côté de ça, le G4400 est un CPU pas très cher, et qui fait bien ce pour quoi il a été conçu. En revanche il ne faut pas attendre de lui des miracles quand on le compare au 6700 qui est quand même très véloce et qui a subi depuis l'introduction du LGA1151 diverses optimisations de BIOS au niveau des cartes mères, et même au niveau de Windows. S'il n'était pas très bien placé par rapport à Haswell, il a repris des couleurs depuis comme en témoigne notre dernier article 6950X dans lequel nos deux lascars apparaissent.

 

Le milieu de l'informatique est un milieu consumériste où les fabricants jouent en permanence pour nous inciter à renouveler notre PC quand bien même ce dernier satisfait encore très bien nos volontés. La question de la pérennité est essentielle, car elle permet de ne pas changer trop souvent et inutilement de machine, exception faite de ceux qui aiment cela et qui changent très souvent, ou qui aiment tripoter un peu de tout pour se forger des avis. On peut voir que sur l'entrée de gamme, on a quand même de l'offre chez AMD et Intel , certes avec les armes et faiblesses de chacun, mais il y a de quoi faire. A l'époque, donc 10 ans en arrière, avoir un dual-core était le top, et ce type de processeur a quand même révolutionné l'usage d'un PC par rapport au marché qui était uniquement mono-core. Aujourd'hui, un dual-core est le minimum syndical à avoir quand on se monte une machine, peu importe l'usage. Il est donc amusant de voir ce changement de catégorie des doubles coeurs en 10 ans, alors qu'on a du 10 coeurs chez Intel à prix complètement ubuesque, et que Zen s'apprête à faire son entrée dans l'arène avec du 8 coeurs.

 

Au final, parce qu'il faut ben conclure, on va plutôt donner un conseil dans le cadre d'un achat. Aujourd'hui, le choix d'un CPU dépend de plusieurs facteurs dont l'argent donc vous disposez, et les sacrifices en termes de temps et de performances que vous êtes prêts à faire en passant sur les gammes inférieures et donc moins onéreuses. La difficulté du choix réside là, en dehors comme nous l'avons dit de l'achat compulsif/plaisir. Mais si on pensait que les processeurs n'avaient que peu évolué dans les performances à cause du déclin d'AMD, on peut voir que ça a quand même bien bougé en 10 ans de double coeur, et encore nous n'avons pas abordé l'aspect consommation qui ferait aussi très mal à notre vieux, mais valeureux D945 !

 

tongs hitech

Au pire ... vous pouvez toujours le recycler en quelques chose d'utile !

 


adobe gigabyte 40 gskill 40 intel 40 kingston 40 pny 40

Nous remercions naturellement tous les partenaires qui nous ont prêté du matériel nécessaire à l'élaboration de cet article !



Les 41 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !