• Faire l'amour avec la caméra !

On passe à de l'encodage vidéo. Nos puces sont assez performantes dans ce domaine, et d'ailleurs la lutte avec le GPGPU est forte, avec d'un côté des processeurs plus lents, mais qui offrent une meilleure qualité globale que les GPU plus véloces, en dégradant encore un peu trop la qualité avec les logiciels utilisés. Nous, ce que nous voulons, c'est voir comment fonctionnent nos CPU. Nous avons utilisé After Effect CS6 et HandBrake 0.1.05, nous avons utilisé la même vidéo de 700Mo à laquelle nous avons appliqué des filtres vidéo avec AE CS6, ou encodé en MP4 via l'encodeur H265 avec le frein à main.

 

 

C'est terrible pour le Pentium D945 qui dans tous les cas se retrouve assez largué. Mais si on passe sur du ratio, il l'est franchement ,même si on garde en mémoire qu'il y a 10 ans d'écart, et une quantité assez importante de changements architecturaux et autres optimisations des puces avec les jeux d'instructions. Pourtant, il n'est que 2.5x plus lent que le G4400 sur Adobe, par contre 5.3x plus lent sur Handbrake, là ça fait mal. Vis-à-vis d'un 6700, le G4400 et entre 2 et 3x plus lent, ce qui n’est pas si mal vu le prix des puces.

 

• L'amour sur papier glacé !

On passe sur Photoshop x64 CS6. On a pris une belle photo de la lune, pas celle d'Eric, mais le bout de terre qui se balade au-dessus de nos têtes, et nous lui avons appliqué un travail léger de filtre radial en qualité élevé. Normalement ce type de travail se veut simple pour des CPU modernes, mais qu'en est-il sur un vieux Pentium D945 ? Notez pour l'anecdote également que nous avons attribué la même quantité de mémoire RAM aux CPU pour leur tâche via les options, soit 6Go. Ce qui donne, surtout 3Go/coeur pour les Pentium, ce qui nous intéresse ici.

 

 

C'est dur encore une fois pour notre ancêtre. Il met 4.2x plus de temps que le G4400 pour effectuer ce travail relativement léger, et 10x plus de temps que le 6700 qui ne boxe, il est vrai, pas dans la même catégorie. Pourtant, il n'est que 2.4x plus rapide que le G4400, et disons qu'avec des temps de l'ordre de 40s, on reste dans des valeurs plus acceptables que quasiment 3 minutes. Mais c'est avant tout une question de patience et dans le choix d'une puce, c'est ce que vous êtes capables d’accepter qui détermine le prix que vous voulez mettre.



Les 41 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !