• Verdict

Nous voici au terme de ce dossier, pas de problème à noter concernant le test, on grincera par contre un peu plus des dents concernant le bricolage de la GTX 660 Ti puisque c'est bien l'impression que donne la configuration retenue pour cette carte. Certes désactiver un contrôleur mémoire est fréquent en haut de gamme chez le caméléon, mais passer d'un bus 384 bits à 320 bits est une chose, d'un bus 256 bits à 192 bits une toute autre... La GDDR5 à haute fréquence permet de conserver une bande passante constante par rapport à des bus plus importants couplés à de la mémoire moins rapide, mais le déséquilibre entre puissance de calcul et bande passante ne fait que croitre, tout ça pour créer artificiellement une gamme Enthousiast et Performance avec un seul et même GPU ce qui n'était à priori pas prévu au départ !

 

• nVIDIA GeFORCE GTX 660 Ti

Zotac GTX 660 Ti AMP!

Passé le sentiment qui vient d'être exposé, il convient d'étudier les prestations de la GTX 660 Ti en détail afin de juger de sa pertinence dans la gamme de prix qui est la sienne. Sur notre panel, elle parvient à devancer légèrement la HD 7950 dans sa version originale (on comprend dés lors l'empressement d'AMD de sortir une version boostée afin de reprendre l'ascendant) avec des réglages élevés, lorsque l'on augmente par contre la charge en particulier avec un MSAA sévère, elle chute alors au niveau de la HD 7870. Bien sûr, il s'agit ici de moyennes, derrière ces dernières on retrouvera des performances très disparates d'un jeu à l'autre entre les différentes solutions des 2 constructeurs.

 

Pour les autres prestations, ça va du tout bon (consommation bien contenue), au moyen pour la finition de son refroidisseur d'origine vraiment indigne de cette gamme de prix (tout comme c'était le cas sur la GTX 670). Heureusement de nombreux constructeurs ont opté pour une solution spécifique à coût similaire, il conviendra toutefois de veiller à ce point lors d'une acquisition. Reste pour finir les avantages propres des cartes du caméléon que sont la prise en charge hardware de la gestion physique via PhysX, un éco système 3D plus mûr que celui de la concurrence et un partenariat plus poussé du constructeur avec les éditeurs de jeu permettant en général (il y a des contre-exemples) une bonne prise en charge du jeu plus rapidement que la concurrence au sein des drivers. Puisque l'on parle de ceux-ci, difficile de ne pas noter les petits plus du caméléon à ce niveau comme la gestion d'une synchronisation verticale adaptative ou des options d'améliorations qualitatives comme l'Occlusion Ambiante au sein des pilotes.

 

comptoir or

Toutefois, le positionnement de la GTX 660 Ti aux alentours de 300 € est plus exigeant sur le rapport performances/prix que ne peut l'être celui de ses grandes soeurs que sont les GTX 670 et 680. Et force est de reconnaitre qu'AMD occupe parfaitement le terrain à ce niveau avec une HD 7870 moins chère et une HD 7950 au tarif similaire. La première fait moins bien sans filtrage anti-aliasing mais revient au coude à coude avec. La seconde la dépasse dans ces mêmes conditions voir dans toutes avec son nouveau bios (au prix d'une augmentation de la consommation déjà loin d'être exceptionnelle ceci-dit) et dispose d'un Go supplémentaire qui rassurera certains sur la pérennité de leur investissement. Bref, à part si vous avez une réelle préférence pour le caméléon ou que vous n'utilisez jamais le MSAA dans des niveaux élevés, difficile de considérer cette GTX 660 Ti comme incontournable à ce tarif. Une baisse d'une trentaine d'euros la rendrait par contre beaucoup plus intéressante et une alternative sérieuse à la HD 7870 qui conserve notre préférence pour le moment. Un mot sur la version AMP! de Zotac qui réussit une belle prestation mais facturée 10% supplémentaires, soit peu ou prou les gains mesurés, ne changeant ainsi rien au rapport performance/prix. Au final et pour toutes ces raisons, nous attribuons donc l'Argent tant à la GTX 660 Ti qu'à la Zotac GTX 660 Ti AMP! qui représente une évolution sympathique de la GTX 560 Ti même si on pouvait en espérer un tarif plus agressif vu le bridage de son GK104.

 


• nVIDIA GeFORCE GTX 660

GTX 660

Alors que penser de la petite soeur, la GTX 660 ? Disposant d'un GPU spécialement conçu pour elle, elle propose des performances taquinant la HD 7870, chutant toutefois à l'instar du modèle Ti lorsque le MSAA se fait plus présent, bande passante limitée par un bus 192 bits oblige. Elle reste par contre systématiquement devant la HD 7850 qui est théoriquement la cible visée, objectif pleinement rempli donc. Les remarques précédentes concernant la variabilité des résultats en fonction du moteur 3D restent bien entendu de mise.

 

N'ayant pas reçu de modèle générique conçu par nVIDIA, nous ne pouvons pleinement juger de ce que seront ces modèles en termes d'encombrement et refroidissement (il semble toutefois que cela soit très proche des GTX 660 Ti "génériques"), la version proposée par Zotac est en tout cas fort réussie, à la fois courte, bien refroidie et ce de manière relativement discrète, idéal pour un boitier exigu. Notons également pour le principe un très léger overclocking de série du base clock qui n'aura que peu d'impact sur les performances contrairement à GPU Boost dont il sera intéressant de vérifier la variabilité, notre exemplaire s'était montré relativement coopératif à ce niveau. Pour le reste, le GK106 comme son grand frère propose une gestion enfin efficace du multi-écrans et comme tout GPU du caméléon il profitera donc des spécificités du constructeur en tant que support PhysX ou écosystème 3D.

 

comptoir or

Du côté de la tarification, nVIDIA s'est montré cette fois plus raisonnable (sans être agressif pour autant) avec un prix public annoncé de 229 €. Certes on arrive à trouver des HD 7870 à ce prix mais il s'agit de leur "street price" et une fois l'effet nouveauté dissipé, on devrait pouvoir trouver des GTX 660 aux alentours de 200 € voire moins et ainsi s'intercaler efficacement entre les deux HD7800. De quoi relancer la concurrence et peut être apporter enfin des avancées significatives dans le domaines du rapport performance/prix en net recul puis stagnant avec l'avènement du procédé de gravure 28 nm de TSMC à qui l'on attribue bien des maux ? Difficile de juger complétement les futures GTX 660 "génériques" n'en ayant pas eu entre les mains, on peut toutefois s'en faire une idée assez précise car elles semblent très proches des GTX 660 Ti de référence avec leur refroidisseur plutôt bas de gamme. A vérifier toutefois que GPU Boost soit aussi coopératif que celui de notre carte de test, apportant ainsi un surplus de performances non négligeable... Il semble que les versions "spécifiques" soient la plupart du temps de mise chez les partenaires du caméléon, à l'image de cette Zotac GTX 660, en conséquence nous décernons l'Or à cette carte qui là aussi constitue une remplaçante intéressante de la GTX 560 et aux solutions concurrentes, en espérant qu'effectivement les prix en boutique atteignent rapidement le tarif espéré au vu du prix public.


Logo Zotaclogo IntelLogo G.SkillLogo NVIDIALogo NVIDIA

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test




Les 72 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !